Formations

Le 23 mai dernier, les personnes ayant suivi un parcours diocésain de formation étaient invités à une soirée festive de bilan. En présence de Mgr Santier et de l'équipe Formations, chacun a pu exprimer son retour d’expérience sur l'année écoulée.

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME 2017/2018 DES FORMATIONS

Vivre en Eglise

 BULLETIN D'INSCRIPTION

Une formation diocésaine accessible à tous,
qui s’adresse aux catéchistes, aux accompagnateurs de catéchumènes, aux animateurs d’aumônerie ou de groupes de jeunes, aux membres des équipes liturgiques, des équipe d’accueil, de prière, aux animateurs de groupes et de mouvements, et à toute personne désirant approfondir agir et foi en Eglise.

formation vivre en eglise diocese creteilObjectifs :

  • Prendre sa place de baptisé, appelé à porter « ensemble » la mission dans toutes ses dimensions
  • Enraciner son engagement dans l’Eglise de Créteil

Programme :

  • L’Eglise, peuple de baptisés, appelés à vivre, croire, célébrer
  • L’Eglise, sacrement du Salut,
  • L’Eglise universelle, l’Eglise particulière ; mieux connaître l’Eglise en Val-de-Marne
  • Vivre la Communion dans la diversité, vivre la mission en envoyé

Une formation ancrée dans la Parole de Dieu et les textes de Vatican II, une pédagogie alternant enseignement, partage d’expérience, prière...

A chaque rencontre : un temps de prière, des exposés,des temps de réflexion en petits groupes,

Le mal, la souffrance, où donc est DIEU ?, Vendredi 24 mars 2017

BULLETIN D'INSCRIPTION

La question du mal et de la souffrance a toujours interrogé l’Homme. Les philosophes et les théologiens ont toujours cherchés à accompagner l’Homme dans son questionnement. Ensemble, nous approfondirons la dimension anthropologique, philosophique et théologique.

Nous interrogerons les Ecritures et revisiterons nos actions pastorales. Nous alternerons au cours de notre journée des temps d’apportet de partage.

CALENDRIER :

Cette formation se déroulera sur une journée : Vendredi 24 mars 2017 (9h30 – 16h30)

Figures Féminines dans la Bible, Vendredi 31 mars et vendredi 28 avril 2017

Bulletin d'inscription

formation figures feminines diocese creteilVoici le 3ème volet de notre enquête sur les femmes de la Bible. Après les grandes figures féminines de l’Ancien Testament et celles des évangiles, nous mettrons le projecteur sur les femmes d’après la résurrection du Christ, toutes celles qui ont contribué à bâtir les premières communautés chrétiennes. Au 1er siècle de notre ère, une ouverture dans la culture patriarcale du Proche-Orient permet aux femmes de s’instruire et de participer à la vie sociale. Femmes d’affaires, responsables de lieux de prière ou disciples de Jésus, les femmes trouvent naturellement leur place parmi les assemblées chrétiennes (les églises) : les lettres de Paul et les Actes des Apôtres en témoignent. Encore faut-il avoir les bonnes clés de lecture : d’une part distinguer ce qui est de Paul de ce qui fut écrit plus tard sous la signature de Paul, d’autre part décrypter avec soin un langage et un contexte qui ne nous sont pas familiers.

Calendrier :

Cette formation se déroulera sur deux journées : 

  • Vendredi 31 mars et vendredi 28 avril 2017 (9h30 – 16h30)
  • Et une soirée rencontre-partage avec notre évêque : mardi 23 mai 2017 (19h30)

Se former en Eglise

Concile Vatican II, Extrait du décret de l’apostolat des laïcs, no 28

« L’apostolat ne peut atteindre une pleine efficacité que grâce à une formation à la fois différenciée et complète. C’est ce qu’exigent non seulement le constant progrès spirituel et doctrinal du laïc lui-même mais aussi diverses circonstances tenant aux réalités, aux personnes et aux obligations auxquelles son activité doit pouvoir s’adapter… Outre la formation spirituelle, une solide connaissance doctrinale est requise en matière théologique, morale et philosophique, cette connaissance devra être adaptée à l’âge, aux conditions de vie ainsi qu’aux aptitudes de chacun. »

Formons-nous un peu, beaucoup, passionnément, et surtout évitons « le pas du tout » !

Françoise Gohin est la responsable du Service des formations diocésaines. Avec son équipe, elle a conscience que le rythme de vie des diocésains a changé et qu’il faut adpater les formations aux besoins et disponibilités actuelles de chacun. Elle nous présente ici son service et les évolutions mises en place

Etre au service signifie se former

Lorsque nous appelons une personne ou lorsque nous sommes nous même interpelés pour rendre un service d’Eglise (accompagnement des fiancés, des parents pour un baptême, des personnes malades, préparation des célébrations etc.) nous entendons ou nous formulons nous-même très régulièrement cette réponse : « mais je ne saurai pas faire, je ne suis pas formé pour ! ».
Et la réaction est souvent : « Pas de souci vous apprendrez, sur le tas, vous n’aurez qu’à vous suivre les piliers qui font cela depuis des années ».
Il est certes important d’écouter le savoir-faire d’une équipe mais cela ne suffit pas. Quelle que soit l’équipe que nous rejoignons, il est important de se former pour acquérir non seulement un savoir mais un savoir-faire qui va forcément bousculer notre être de croyant.
Il est possible de se former grâce aux propositions qui se vivent déjà sur les différentes paroisses ou secteurs. Mais il y a aussi les différents services diocésains qui proposent tout au long de l’année une diversité de formations pour répondre au mieux aux besoins des uns et des autres.
La bonne volonté et la générosité ne suffissent pas, si nous voulons être sérieux dans notre engagement, nous devons pouvoir libérer du temps pour nous former.
Mais si nous sommes très désireux de suivre une formation, nous pouvons avoir de bonnes raisons d’y faire obstacle :

  • Le manque de temps et nous laissons filer les occasions de se former
  • La distance « Créteil c’est trop loin »
  • L’investissement à donner « les parcours de formations sont trop longs », « je ne sais si je vais pouvoir venir à toutes ces rencontres, est ce que je peux venir seulement à l’une ou l’autre des journées ? ».
  • L’ignorance « je ne savais pas qu’il existait un dépliant des formations ! »


Effectivement, il n’est pas aisé de tout concilier, nous sommes parfois tentés de zapper deci-delà les différentes propositions. Nous pouvons être ambivalents : d’un coté il y a le désir de mettre notre raison au service de notre expérience de foi pour mieux la communiquer et d’un côté nous mettons en place des freins bien légitimes àcce désir de formation. Lucides sur nos modes de fonctionnement, nous sommes invités à dépasser nos résistances pour nous permettre d’approfondir les fondements de la foi chrétienne pour entrer en dialogue avec nos contemporains.
Alors ne nous décourageons pas, témoignons en quoi les différentes formations nous font grandir humainement et spirituellement ! Parlons-en autour de nous, donnons aux autres le goût de se former.

Un service formation en évolution

Notre équipe est constituée de 5 personnes permanentes (une salariée et quatre bénévoles). Nous travaillons avec des personnes associées pour les différents modules et aussi avec des intervenants suivant les thèmes de nos formations.

Depuis de nombreuses années le parcours « Parole de vie » en six rencontres est proposé à St Pierre du Lac.
Cette formation a pour visée d'enraciner sa foi dans la Parole de Dieu, de découvrir les textes bibliques dans leur contexte, de les prier et de les recevoir comme Parole de Dieu pour aujourd'hui.

Cette formation permet aussi aux participants de vivre des temps de partage autour de la Parole de Dieu et de s'éveiller à une conscience diocésaine. Tous les ans nous proposons d'autres parcours bibliques.

Nous proposons également depuis trois ans un parcours que nous avons appelés « Paroles de Dieu pour aujourd'hui » en trois rencontres délocalisées sur les différents secteurs de notre diocèse pour permettre à un plus grand nombre de personnes de la suivre. Secteurs de Fontenay à Ste Thérèse ,de St Maur à Notre Dame du Rosaire et secteur Bry – Nogent – Le Perreux à St Jean Baptiste.

Si une trentaine de participants se sont déplacés, c'est grâce à la mobilisation de l'équipe de prêtres et des paroissiens du lieu pour que la formation soit un succès. Nous sommes bien sûr au service des autres secteurs qui souhaitent tenter l'aventure.

Nous proposons aussi en trois rencontres d'autres parcours

« Morale, chemin de bonheur » pour permettre aux personnes d'avoir des repères pour susciter la réflexion et l'agir.
« Vivre en Eglise » pour permettre aux personnes de découvrir l'Eglise peuple de baptisés appelés à vivre, croire et célébrer à la suite du Christ

Depuis quelques années nous développons aussi les formations de type « accueil -écoute et ressources humaines », (pour les équipes accueil et leurs responsables qui accueillent des demandes sacramentelles), ainsi que la formation « gestion de conflits ». Nous souhaitons vivement délocaliser ce type de formation à la demande des différentes équipes locales.

Un service formation en réseau

Le service formation est aussi au service des autres services diocésains pour bâtir des formations en transversalité. Nos rencontres trimestrielles que nous appelons « vivier » nous permettent d’échanger sur les différentes pistes de formation vécues ou à bâtir pour correspondre au mieux à la demande des nouveaux acteurs pastoraux.

Enfin les différents services de formation permanente avec quelque membres du conseil épiscopal ont mis leurs compétences en commun pour que prêtres, diacres, laïcs chargés (es) de mission, responsables de service et de mouvements vivent une session de formation intitulée « disciples, apôtres du Christ dans l’évangélisation » Bâtir cette session a été vécue par cette équipe comme une aventure enrichissante.

En conclusion, je dirai que nous n’avons jamais fini de nous former. Il est impossible d’envisager une mission sans formation, les deux sont liées.
Alors demandons, réclamons, prenons le temps de nous former en paroisses secteurs ou lors des propositions diocésaines pour être des témoins crédibles auprès de tous ceux que nous rencontrons. Françoise Gohin Responsable du service des formations

Françoise Gohin
Responsable du service des formations

Se former à accueillir

« L'accueil paroissial », c'est la vitrine de l'Eglise

Souvent, les personnes qui viennent à l'accueil ne sont pas familières de l'Eglise, c'est quelquefois même une première rencontre à l'âge adulte. Il est donc très important de soigner ce premier contact qui peut être déterminant.

Pour vous aider dans votre mission d'accueil, nous avons élaboré plusieurs propositions pour l'année 2015-2016 :

Au sein de nos accueils, la rencontre des autres religions monothéistes
Vendredi 11 Décembre 2015
Avec la participation de Mr Yves Brisciano, diacre et délégué diocésain aux relations avec l'Islam, et Mme Danka Le Roc'h, laïque en mission ecclésiale, membre de l'équipe diocésaine chargée des relations avec le judaïsme.
Cette journée de formation s'adresse à toutes les personnes en situation d'accueil dans l'Eglise. Ce sera l'occasion de découvrir les fondamentaux du Judaïsme et de l'Islam, de voir en quoi Vatican II a marqué un tournant dans le dialogue interreligieux, et d'explorer la pastorale interreligieuse dans notre diocèse.

Accueillir et écouter au nom de l'Eglise
Vendredi 15 janvier et vendredi 29 janvier 2016
Session de deux journées avec Mme Roselyne Brahim, formatrice en relations humaines et communication.

  • Quelles sont les règles d'une bonne communication ?
  • Comment se comportent les personnes que nous accueillons ?
  • Qu'est-ce qui nous échappe dans la communication ?
  • Quelles sont nos attitudes préférentielles ?
  • Accueillir en Eglise, qu'est-ce que cela implique ?...

Cette formation s'adresse à toute personne en situation d'accueil dans l'Eglise : les équipes d'accueil, mais aussi les équipes baptême, mariage, les équipes d'accompagnement des familles en deuil, les secrétaires de paroisse...

Formations délocalisées au niveau des secteurs, à la demande.
Pour soutenir une dynamique de secteur au niveau de l'accueil, nous pouvons intervenir à la demande des secteurs et bâtir une journée de rencontre/formation en fonction des besoins du secteur.

Mmes Valérie Lagrée et Françoise Gohin
Sœur Marie-Thérèse Songo

La formation diocésaine des équipes de la pastorale des funérailles

Parmi toutes les missions que l’on reçoit en Eglise, le service des équipes de la pastorale des funérailles est sans doute l’un des plus délicats. La bonne volonté et la compassion ne suffisent pas. Une formation est donc proposée au sein de la pastorale liturgique et sacramentelle.

C’est sans doute la compassion, le désir de soutenir telle personne de notre entourage bouleversée par l’épreuve qui a constitué le premier appel pour la plupart d’entre nous. Mais presqu’aussitôt se sont exprimés les doutes, les interrogations, les peurs quant à cet accompagnement si délicat !

La formation proposée par le diocèse dans le cadre de la pastorale liturgique et sacramentelle permet justement d’aborder tous les aspects de ce questionnement et surtout de le faire avec d’autres, dans la diversité des parcours et des attentes de chacun. D’où la richesse de cette formation qui s’avère aussi indispensable qu’utile ! Indispensable parce qu’il s’agit d’une mission d’Eglise et que, comme les prêtres et les diacres auxquels nous sommes associés, nous avons à mettre en œuvre cette pastorale dans le respect de sa Foi.

Utile parce qu’elle nous permet de rencontrer et d’entendre d’autres laïcs qui ont une pratique de cette pastorale et dont les témoignages sont souvent éclairants. Cinq journées sont proposées sur une année - on peut n’assister qu’à certaines mais il est évidemment préférable de suivre le cycle complet - pour aborder l’accueil et l’écoute des familles, le travail du deuil, la connaissance du rituel et sa mise en œuvre dans le cadre d’une célébration.

Mais aussi et peut-être surtout pour mesurer la grâce de pouvoir offrir à nos frères et sœurs endeuillés la consolation d’une espérance ancrée dans le Christ Ressuscité ! Cette formation que nous avons suivie pour notre part en 2008, nous a beaucoup aidée à nous engager sereinement dans cette mission et à pressentir – ce que notre pratique n’a depuis cessé de confirmer – combien elle est source de joie dans le service du frère et l’annonce de la bienheureuse espérance ouverte par le mystère Pascal.

« C’est le Mystère Pascal du Christ que l’Église célèbre, avec foi, dans les funérailles de ses enfants, pour que, étant devenus par le baptême membres du Christ mort et ressuscité, ils passent avec lui à la vie en traversant la mort ».

Cette espérance qui anime les équipes de la pastorale des funérailles est le fondement de leur écoute et de leur accompagnement des familles.

  • C’est toute la communauté chrétienne dans sa foi, avec les prêtres, qui est concernée par la pastorale des funérailles
  • C’est un service de la compassion et de la prière qui s’exerce dans cet accompagnement auprès d'une famille en deuil. Il s’agit aussi de témoigner de l’espérance chrétienne et d’annoncer la Bonne Nouvelle aux hommes et aux femmes de ce temps.
  • Les personnes appelées bénéficient d’une formation à la fois diocésaine et sur le terrain, au contact des membres de l’équipe en participant avec eux à leur mission pour entrer progressivement dans ce service.

Les formations diocésaines doivent permettre :

  • Un approfondissement de ce que recouvre cette mission.
  • Un partage d’expériences par l’échange entre tous selon les responsabilités de chacun.
  • Une réflexion sur les enjeux de la célébration proposée par le Rituel des funérailles.
  • Une prise en compte des évolutions de la société actuelle sur la mort et ce qui l’entoure et du contexte multiculturel dans notre diocèse.
  • Des temps de méditation de la Parole de Dieu.

Elle se déroule sur cinq journées :

  • L’appel, l’accueil des familles, l’entretien
  • Les étapes du deuil, l’écoute, le rite funéraire, la mort aujourd’hui
  • Le rituel
  • Le mystère pascal, l’espérance
  • La Parole de Dieu…

Parole de Dieu pour aujourd’hui… Quelques secteurs en ont fait l'expérience

« C'est bien beau de faire le KT ou d'assurer un service d'Eglise, mais on n'est que des bénévoles, pas des pros, alors, me former, oui, j'en avais besoin »

Apprendre, avancer dans sa foi, prendre le temps d'approfondir, c'est tout l'intérêt de suivre une formation , mais lorsqu'on est en service d'Eglise,
on donne déjà beaucoup de temps et c'est parfois un peu décourageant de se dire qu'il faudrait encore courir à l'autre bout du diocèse pour suivre un programme particulier :
nombreux sont ceux qui ont ce sentiment un peu lourd qu'il faut en faire toujours un peu plus, que ce n'est jamais assez...

Depuis 2013, trois secteurs ont suivi la Formation « Parole de Dieu pour aujourd'hui ».
3 axes : l'Appel de Dieu, découvrir la diversités des Textes Bibliques, le cœur de notre Foi, Jésus le Christ.

Pour cette année scolaire 2015-2016, la proposition se vivra sur le secteur de Champigny.

Parole d'Isabelle Haniquaut, chargée de mission Pastorale du mariage

Pour ma mission au service de la pastorale des familles, les cours à l’IER* – et notamment le cours de morale fondamentale – sont un outil précieux.

Accompagner les familles d’aujourd'hui, c’est entendre le désir et la souffrance que portent les familles, leurs demandes d’évolution, les mœurs actuelles.

Je comprends mieux l’importance des normes posées par le Magistère dont je respecte le caractère universel. Mais nous voyons aussi que ces repères fermes n’ont pas à être absolutisés. Comme le dit Sr Véronique Margron, « le danger est de faire croire que l’impossible serait ce qu’il me faut atteindre alors qu’il est ce que Dieu fait en moi ».

A partir de cas étudiés en travaux dirigés, nous avons notamment vu comment articuler l’universel avec ce que vivent les personnes. La vie morale doit proposer un horizon praticable. Il y a pour chaque situation singulière un travail de discernement afin que chacun puisse prendre - en conscience éclairée - une décision juste.

Avec le projet de loi pour le mariage des couples homosexuels, nous avons réfléchi, au delà de toute réaction émotionnelle, à la position de l’Eglise dans ce débat de société.

Formations en relations humaines

Faire face aux conflits

Vendredi 13 novembre et vendredi 27 novembre 2015
Session de deux journées avec Mr Bernard Franot, consultant en relations humaines et en communication.
En Eglise aussi il peut y avoir des conflits, et ils sont d'autant plus difficiles à vivre qu'ils témoignent d'un décalage avec l'Evangile dont nous essayons de vivre. Cette formation nous propose des repères et des outils pour faire face. Elle s'adresse à toute personne au service de l'Eglise.
Mme Valérie Lagrée
Sœur Marie-Thérèse Songo

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME ET LE BULLETIN D'INSCRIPTIONTélécharger le programme et le bulletin d'inscription

L'ENGAGEMENT EN EAP

La mission des E.A.P :

Samedi 12 décembre 2015, 9h-12h
Cette formation s'adresse aux nouveaux membres des E.A.P. et a pour objectif de leur faire découvrir quelle est la mission des E.A.P., comment elle s'articule avec la charge pastorale du curé ou du modérateur, et avec l'Equipe Pastorale de Secteur.

Mmes Monique Maréchal et Valérie Lagrée
avec la présence de notre vicaire général le P. Henri-Jérôme Gagey

Mercredi 1er juin 2016, 19h-22h15: Soirée bilan
Mmes Monique Maréchal et Françoise Gohin

L'E.A.p. au cœur des réalités pastorales d'une paroisse :

Samedi 23 janvier et 6 Février 2016
Cette formation est assurée conjointement par la Pastorale Sacramentelle et Liturgique, la Pastorale Familiale, la Catéchèse, la Pastorale Nouvelles Croyances et Dérives Sectaires et le Service de Formation. Elle a pour objectif de permettre aux membres des E.A.P. d'avoir une meilleure connaissance des réalités pastorales, afin de mieux exercer leur responsabilité par rapport à l'ensemble de la vie paroissiale. Elle s'adresse à tous les membres des E.A.P.

Mmes Valérie Lagrée et Françoise Gohin
Sœur Marie-Thérèse Songo

 Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Autres propositions de formation :

CENTRE POUR L’INTELLIGENCE DE LA FOI

Le Centre pour l’Intelligence de la Foi propose aux laïcs un parcours de formation cohérent et structuré de deux ans sur les thèmes essentiels de la foi chrétienne.
Personnes en recherche, personnes engagées dans l’Eglise ou souhaitant approfondir leur connaissance de la foi, se retrouvent « ensemble » pour suivre la formation et partager leurs questionnements et leurs découvertes.

Déjà plus de 3 000 étudiants ont reçu cet enseignement complet avec des cours de théologie et des réunions de groupe, dont l’approche pédagogique est fondée sur l’écoute et l’échange.

L’ambition du Centre pour l’Intelligence de la Foi est de permettre une appropriation de la foi chrétienne pour éclairer les interrogations contemporaines. Un objectif : créer le lien entre engagement personnel, vie spirituelle et intelligence de la foi.

www.lecif.cef

INSTITUT CATHOLIQUE DE PARIS

CENTRE SEVRES


COLLEGE DES BERNARDINS

 www.collegedesbernardins.fr