Noël ! Un tout petit enfant nait dans l’obscurité et le monde retrouve l’espérance

Noël… Le monde est en fête, les vitrines scintillent, les familles se réunissent. On se rassemble dans les maisons. On afflue dans les églises… Jésus, lumière du monde… Et pourtant, il reste encore des solitudes, des hommes et des femmes derrière les barreaux de leur prison qui, plus qu’à tout autre moment, souffrent de leur détention et de leur solitude.

nativite-diocese-creteil 

Porter la Miséricorde de Dieu auprès des prisonniers est mission d’Eglise

"Tu étais malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu'à toi?" Et le Roi leur répondra : "Amen, je vous le dis, chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait."
Matthieu, 25, 40

Ainsi, Benoit XVI, dans son exhortation apostolique Sacramentum caritatis, rappelait-il, aux prêtres autant qu’aux laïcs, l’impérieuse nécessité d’apporter un soutien moral et spirituel aux détenus :

« La tradition spirituelle de l'Église, se fondant sur une parole précise du Christ (cf. Mt 25, 36), a reconnu dans la visite aux prisonniers l'une des œuvres de miséricorde corporelle. Les personnes qui se trouvent dans cette situation ont particulièrement besoin d'être visitées par le Seigneur lui-même dans le sacrement de l'Eucharistie. Faire l'expérience de la proximité de la communauté ecclésiale, participer à l'Eucharistie et recevoir la sainte Communion dans une période de la vie si particulière et si douloureuse peut certainement contribuer à la qualité de son propre cheminement de foi et favoriser la pleine réinsertion sociale de la personne. »
(2.59) Benoit XVI

L’Eglise a mission de rendre visible la présence du Seigneur

pape-Jeudi-Saint-diocese-creteil2Plus qu’une exhortation fut le geste bouleversant du pape François baisant les pieds de jeunes prisonniers lors de la messe du Jeudi-saint : « Jésus est venu pour servir.»

« Le Seigneur est proche, mais dites avec les gestes, avec les paroles, avec le cœur, que le Seigneur ne reste pas dehors, il ne reste pas à l’extérieur de leur cellule, il ne reste pas en dehors des prisons, mais il est à l’intérieur, il est là. Vous pouvez dire cela : le Seigneur est à l’intérieur avec eux […]. Aucune cellule n’est assez isolée pour exclure le Seigneur, aucune ; Lui est là, il pleure avec eux, il travaille avec eux, il espère avec eux ; son amour paternel et maternel arrive partout. Je prie pour que chacun ouvre son cœur à cet amour. […]Je prie aussi pour vous, aumôniers, pour votre ministère, qui n’est pas facile, est très exigeant et très important, parce qu’il exprime une des œuvres de miséricorde ; il rend visible la présence du Seigneur dans la prison, dans la cellule. Vous êtes le signe de la proximité du Christ avec ces frères qui ont besoin d’espérance. Vous avez récemment parlé d’une justice de réconciliation, mais aussi d’une justice d’espérance, de portes ouvertes, d’horizons. »

Pape François
Discours aux participants au congrès national
des aumôniers de prisons italiennes
Octobre 2013