Parole d'Evêque

sedire-diocese-creteil01

Nous publions ici de larges extraits d'une homélie prononcée par Monseigneur Santier lors d'une journée de partage et de prière intitulée : Choisir la Vie à l'attention des personnes séparées, divorcées, remariées.

L'Eglise ne se confond pas avec le Royaume qui la déborde. Elle en est la servante. Et le Royaume est appelé à rassembler tous les hommes, bien au-delà de l'Eglise.
Nous avons tous une place dans ce Royaume où chacun est aimé, et a du prix aux yeux de Dieu. Ce qui est un encouragement pour nous tous. Quelles que soient notre situation et notre place dans ce Royaume, nous sommes appelés à en être le signe et les artisans. Même si parfois les communautés chrétiennes paroissiales ne vous ouvrent pas tout l'accueil que vous désirez, Jésus Roi vous tend les bras et il vous appelle en ce monde à être les artisans de ce règne de justice, d'amour et de paix.

Ce règne de paix et de réconciliation, vous pouvez le faire avancer dans votre famille, en accueillant la Paix qui vient du Christ au plus profond de vos cœurs, comme en cette journée où vous avez pris le temps d'écouter sa parole et de prier, de partager.
Ce règne de paix, vous pouvez aussi le faire grandir en famille par des temps d'écoute, des gestes de réconciliation.

Vous pouvez le faire grandir dans les relations avec vos collègues de travail.
Vous pouvez le faire grandir en prenant des engagements dans la société au nom de votre foi, pour qu'en ce monde la justice progresse, le droit des plus pauvres et des exclus soit respecté.

Non seulement vous faites partie de l'Eglise, mais en plus elle a besoin de vous.

Si vous êtes présents aujourd'hui, c'est que vous avez déjà parcouru un chemin pour dépasser certaines blessures. Vous avez fait l'expérience, au cœur même de votre situation familiale, que les bontés du Seigneur pour vous ne sont pas terminées, que l'amour de Dieu est à l'œuvre dans vos vies.

L'Eglise a besoin de vous pour témoigner que dans votre situation même, malgré la perception de se trouver aux marges de l'Eglise, vous y avez toute votre place. Ainsi ceux qui ne se sentent pas dignes, qui sont blessés, oseront de nouveau franchir la porte de l'Eglise et découvriront, grâce à vous et comme vous, que Dieu ne s'est jamais éloigné d'eux, qu'il leur offre toujours de participer à son Royaume et qu'un chemin de croissance dans la vie évangélique, dans la vie de l'Eglise, est toujours possible, même s'il n'est pas total à vos propres yeux.

Dans les villes, les cités, les ensembles, où apparaît la grande fragilité des couples, liée aux conditions de vie, de logement, de déplacements pour le travail, de repli sur une cellule familiale restreinte, sans le soutien de la grande famille, vous pouvez contribuer, par le témoignage de votre vie, de votre foi, et aussi votre parole, qu'un chemin différent est possible avec l'Eglise, qu'ils y ont leur place, qu'ils demeurent toujours inclus dans le plan d'amour de Dieu pour tous les hommes, dans ce Royaume où les blessés de la vie et de l'amour sont invités à entrer.

Que le Roi de paix, de justice et d'amour vous accompagne dans cette mission.