Jésus

Sa vie

Jésus, de Noël à Pâques…

« C’était il y a 2000 ans… » : Avec ces mots, resurgit la magie de Noël et la nostalgie de notre enfance, bercée de chants traditionnels sur fond de crèches provençales. Peu importe les divergences entre les calendriers (solaire, lunaire, julien, grégorien, républicain), pour déterminer précisément l’instant de la naissance de l’Enfant Jésus et fixer l’année 1 de l’ère chrétienne : ces 2000 ans nous propulsent en réalité hors du temps et de l’histoire.

Pourtant, cette naissance discrète en pleine nuit, dans la campagne, parmi quelques moutons égarés, a vraiment changé la face du monde : les Empires d’Orient et d’Occident se sont réclamés de l’événement.

L’Europe, la Russie, l’Amérique, l’Océanie se sont couvertes d’églises et de cathédrales tandis qu’en Afrique, à Yamoussoukro, se dresse aujourd’hui la plus grande basilique qui soit : un formidable foisonnement, depuis lors, d’édifices religieux qui célèbrent cet étrange mystère d’un tout petit enfant, Fils de Dieu parmi les hommes.

Beaucoup ont reçu sa Parole et tenté de la mettre en pratique, fébrilement, maladroitement parfois, mais toujours avec la même certitude, partagée, aujourd’hui encore, par plus du tiers de l’humanité : « Bonne Nouvelle, Dieu est parmi nous ! »

Son Enseignement

Voici mon commandement :

« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés »

Jean, 15,12

 

Jésus ne nous a pas laissé d’enseignement écrit.

Reconnaissons-le, il n’est pas le seul : pensons à Socrate par exemple, dont la pensée a traversé les siècles sans qu’aucun manuscrit ne puisse en attester l’originalité.

Ce sont d’abord les Evangélistes, Matthieu, Marc, Luc et Jean qui nous ont transmis l’enseignement de Jésus.

Ils décrivent une relation effectivement basée sur un rapport de maitre à disciples : «Et quand ils l’eurent trouvé au delà de la mer, ils lui dirent : Rabbi, quand es-tu venu ici ?» Jean 6 : 25 «Or, quand Jésus eut achevé de donner ces instructions à ses douze disciples, il partit de là enseigner et prêcher dans leurs villes» Matthieu, 11, 1

Que dites-vous que je suis?

  • elisabeth

    Elisabeth, 49 ans, administrateur judiciaire

    "Le Verbe incarné ! Jésus est pour moi Dieu fait homme et non un homme ressemblant à Dieu. C'est surtout par ses enseignements, les Évangiles, que je chemine un peu chaque jour avec Lui.

    Dans le monde d' aujourd'hui, Il me permet de trouver une éthique de vie et dans bien des circonstances complexes, tant professionnelles que privées, de prendre la décision la plus juste. "

     

  • tina
    Tina, 27 ans, malgache, étudiant en master informatique

    «Pour moi, le Christ est l'envoyé de Dieu, l'incarnation sur terre de Dieu le Père qui est au ciel.

    Il est venu sur terre pour mourir afin que les humains soient pardonnés de leurs péchés parce que nous avons tous péché.

    Il est venu sur terre pour répandre l'amour, mourir pour effacer nos péchés et ressusciter pour prouver aux hommes que nous pouvons tous être sauvés et ressuscités au dernier jugement. »

     

  • bernard

    Bernard, 72 ans, marié, 4 enfants, 9 petits-enfants

    « C’est une question que je me pose depuis 72 ans sans avoir trouvé une réponse satisfaisante. Je dirais : “le Christ, c’est le chemin d’un engagement pour la vie” »

  • laurence

    Laurence, 41 ans, mariée, 2 enfants

    « Pour moi, Jésus, c’est la magie de Noël. Un petit homme né dans la simplicité d’une étable, grâce au Oui de Marie et à la bienveillance de Joseph. C’est une vie de travail mais aussi une vie pour aller aux périphéries de l’humanité selon l’expression du Pape François, en aimant l’autre. C’est le mystère de Pâques, et l’espérance de la Résurrection. »

  • olivah 
    Olivah, 22 ans, étudiante

    Jésus est mon roi, mon sauveur, mon frère, et mon meilleur ami. Il est la lumière qui illumine ma vie chaque jour. Contrairement aux hommes, il est toujours là dans tous mes moments de joies et malheurs. Je lui ai confié ma vie, donc c'est lui qui me guide pas à pas. Il me donne toutes les bonnes choses que je mérite mais il ne me donne pas toutes les bonnes choses sur terre pouvant me conduire au péché. Bref, Jésus est mon ami, ma joie, mon réconfort. Il est tout ce dont j'ai besoin. J'espère le rencontrer au paradis le jour venu.
  • jacquesJacques, protestant, marié avec Catherine, catholique, depuis 1969

    « Jésus pose sa question à des individus à qui il demande une réponse personnelle. Même dans un vieux couple, la réponse reste individuelle. Pour moi avec ma perception de protestant qui ne dit pas le credo de son Eglise, mais ce qu’il ressent, ce qu’il a compris, ce qui le guide : Jésus est l’être qui est venu libérer l’homme de l’image des dieux tantôt rassurants, tantôt terrifiants qui créent et gèrent l’univers pour leur bon plaisir. Jésus donne la clé pour passer d’un Dieu abstrait à un Dieu présent dans l’humanité : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » J’utilise cette clé comme le dit le cantique « O Seigneur dans mon cœur je t’écoute, ta parole est une lampe sur ma route » Dans la vie quotidienne cela ne se décline ni en protestant ni en catholique. »

  • jeanne
    Jeanne, 60 ans, veuve, 4 enfants, 2 petits-enfants

    « Pour moi, le Christ est Celui qui n'a cessé de me dire tout au long de ma vie: "Viens et suis-moi !" Mais toujours en me laissant mon entière liberté ! Son appel retentit à chaque fois qu'il y a une occasion d'aimer et d'aimer comme Il aime! Aimer en se donnant! Aimer jusqu'au bout comme Il nous a aimés! Cela n'a pas toujours été facile dans ma vie, mais la Joie de la Résurrection est toujours là au delà de nos croix. Et cette joie intérieure, je l'ai maintes fois vécu! Merci Seigneur! »