Son Enseignement

Voici mon commandement :

« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés »

Jean, 15,12

 

Jésus ne nous a pas laissé d’enseignement écrit.

Reconnaissons-le, il n’est pas le seul : pensons à Socrate par exemple, dont la pensée a traversé les siècles sans qu’aucun manuscrit ne puisse en attester l’originalité.

Ce sont d’abord les Evangélistes, Matthieu, Marc, Luc et Jean qui nous ont transmis l’enseignement de Jésus.

Ils décrivent une relation effectivement basée sur un rapport de maitre à disciples : «Et quand ils l’eurent trouvé au delà de la mer, ils lui dirent : Rabbi, quand es-tu venu ici ?» Jean 6 : 25 «Or, quand Jésus eut achevé de donner ces instructions à ses douze disciples, il partit de là enseigner et prêcher dans leurs villes» Matthieu, 11, 1

AMOUR ET PARDON

icthus-jesus-article-diocese-creteilOui, Jésus «enseigne et prêche» et, sans relâche, il nous parle d’amour et de pardon : sans amour ni pardon, l’homme vit dans la douleur de l’abandon et de la solitude.

C’est toute l’histoire du fils prodigue que le père accueille à bras ouverts ou de la brebis égarée que le berger va chercher. Ce sont des histoires simples et lumineuses que nous raconte Jésus, des paraboles qui nous éclairent sur le chemin que Dieu nous invite à prendre.

Il nous fait également comprendre son message au travers de signes, de miracles certes, mais pas du passe-passe, pas des tours de magie au moment où cela nous arrange, non, de vrais signes de la lumière de Dieu qui se répand sur nous, si nous le voulons bien, telle la guérison de l’aveugle Bartimée qui reconnait le Fils de David malgré sa cécité, tandis que la foule des voyants en est incapable.

Attention, le message d’amour et de pardon de Jésus n’est pas un simple code de bonne conduite morale – ce qui ne serait déjà pas si mal, ni si facile – il est bien plus : il nous invite à renouer avec Dieu, à le redécouvrir. Dieu n’est pas le lointain, l’inaccessible, le vengeur que les hommes d’autrefois avaient cru percevoir. Dieu est présence et compassion.

Dans son existence même, Jésus nous enseigne cet amour-là : Il a endossé notre enveloppe charnelle, partagé notre vie obscure, s’est réjoui avec les mariés de Cana, mais Il s’est aussi tourné sans relâche vers les plus petits et les plus humbles. Il a nourri les affamés et guéri les malades, défendu la femme adultère et le collecteur d’impôts. Nous sommes tous ces affamés de Dieu, ces pêcheurs qui désirons ardemment être sauvés… Et Lui, jusque sur la Croix, nous a fait entendre la voix du pardon et montré le chemin de notre salut : «Seigneur, pardonne–leur, ils ne savent pas ce qu’ils font» Luc, 23, 33

L’enseignement de Jésus ne s’arrête pas avec sa mort sur la Croix : il n’aurait aucun sens. C’est la résurrection du Christ qui donne toute la mesure à cet amour et ce bonheur proclamé, car il ne faut pas l’oublier, l’enseignement du Christ est d’abord une invitation à la fête et au bonheur :

Heureux les pauvres de cœur,car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux les doux, car ils recevront la terre en partage.
Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés.
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice :  ils seront rassasiés.

Heureux les miséricordieux :  il leur sera fait miséricorde.
Heureux les cœurs purs :  ils verront Dieu.
Heureux ceux qui font œuvre de paix: ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice: le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux êtes-vous lorsque l'on vous insulte, que l'on vous persécute

et que l'on dit faussement contre vous toute sorte de mal à cause de moi.
Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux.

Matthieu 5, 3-11