Mettre en oeuvre les décrets du synode


Décret 01

Je demande aux équipes d’animation paroissiale (EAP) de promouvoir et d’aider à la mise en place des « Maisons d’Évangile ». Ces temps de partage et d’intériorisation de la Parole de Dieu seront suscités par des baptisés qui inviteront, à la maison, leurs amis, leurs collègues, leurs voisins ou des membres de leurs réseaux sociaux. Le déroulement en sera facilité par la publication d’un livret préparé par le Service diocésain des nouvelles initiatives d’évangélisation, avec le soutien des Services diocésains de formation et d’animation spirituelle, plus particulièrement durant l’Avent et le Carême. Dans le même esprit, on soutiendra des fraternités dans les quartiers populaires.


MODE D’EMPLOI


Pourquoi ?


« Va trouver mes frères et partage-leur la Parole ! » : c’est le Christ qui envoie chaque baptisé à témoigner de Son amour. La Parole de Dieu est notre trésor et nous ne pouvons pas le garder pour nous. Nous avons à le partager avec tous ceux qu’on aime, tous ceux qu’on côtoie et à qui nous n’avons parfois jamais osé dire notre foi, jamais osé témoigner de ce que la vie avec le Christ nous offre.


Il s’agit de sortir l’Evangile de nos églises : quand on ouvre la Bible à plusieurs, on découvre très vite qu’elle nous parle de la vie, avec ses hauts et ses bas, avec ses joies et ses peines, avec ses questions, ses peurs et ses doutes…


Comment ?


C’est tout simple : autour d’une table, à la maison ou au restaurant, avec les collègues, les amis, la famille ou les copains de la salle de sport, on lit un texte et on partage ce que ça nous révèle de la vie, de Dieu, des hommes ! Tout le monde peut dire quelque chose de la Parole de Dieu ! On peut se réunir une seule fois ou plus régulièrement. C’est très souple. Il suffit pour cela que des baptisés osent inviter leurs proches.


Concrètement


Pour ouvrir une Maison d’Evangile, il suffit de :

  • s’inscrire
  • découvrir le kit (invitation, pochette « mode d’emploi », fiches bibliques)
  • inviter
  • vivre une ou plusieurs rencontres
  • Témoigner

CONTACT


SEv nouvelles.initiatives@eveche-creteil.cef.fr

DOCUMENTS UTILES


Décret 02

Pour que notre Église soit bien une Église «en sortie», qui va aux périphéries partager la joie de l’Évangile, je décide de créer un Service diocésain pour de nouvelles initiatives d’évangélisation. Il soutiendra les efforts des paroisses, secteurs, mouvements et écoles catholiques pour prendre de nouvelles initiatives missionnaires (à l’exemple des parcours Alpha, des groupes Théophile, ou encore des propositions locales comme «Approche de la foi », etc.) et proposera son aide pour des événements plus ponctuels. Il donnera les moyens d’une relecture pastorale de ces initiatives. Je demande aux curés de développer avec ce nouveau service une collaboration confiante.


MODE D'EMPLOI


Pourquoi ?


L’annonce de l’Evangile est la priorité de tout baptisé, disciple missionnaire dans le monde, aujourd’hui. Le Synode diocésain nous a rappelé l’invitation du Christ à partager à tous la joie de l’Evangile. Cette question est portée dans toutes les dimensions de la vie de l’Eglise.


Mais il n’est pas toujours facile de témoigner de la foi, de la Bonne Nouvelle qu’est l’Evangile pour aujourd’hui, de la joie de suivre le Christ. C’est pour cette raison que nous vivons la mission en Eglise, avec d’autres.


Comment ?


Le SEv, service diocésain pour de nouvelles initiatives d’évangélisation, est au service de la créativité missionnaire des baptisés, paroisses, secteurs, mouvements, services diocésains, etc. Sans imposer de méthode, il accueille ce qui se vit et soutient ce qui émerge afin d’encourager l’élan et l’audace missionnaires ! Par exemple, le SEv propose des outils et un accompagnement pour la mise en œuvre de « Maisons d’Evangile – l’Evangile à la maison ».


Concrètement


Le SEv, c’est une équipe de huit personnes aux compétences variées, à votre service : n’hésitez pas à les contacter.


CONTACT


SEv Sophie LAZZARIN nouvelles.initiatives@eveche-creteil.cef.fr
06.72.53.49.69

Décret 3

Je demande que se poursuive la mise en place des «communautés de proximité» animées par des laïcs là où une église ou une chapelle ne sont plus utilisées comme des églises paroissiales.


Ces communautés donnent à la paroisse les moyens de la proximité pour l’évangélisation, en permettant de rassembler des assemblées de prière, des séances de catéchèses d’adultes ou d’enfants voire, à l’occasion, des eucharisties dominicales, etc.


Décret 8

Je demande aussi à chaque équipe pastorale de vivre une journée de relecture pastorale en fin d’année à l’aide d’une grille élaborée par le Bureau de l’apostolat des laïcs et l’Équipe diocésaine d’animation spirituelle. Dans la dynamique de ce discernement spirituel, l’équipe se demandera quelles personnes peuvent être appelées à s’engager davantage dans la mission.


Décret 10

Je demande que des personnes soient appelées et formées pour veiller à la qualité de l’accueil lors des célébrations, avec une attention particulière aux nouveaux venus, aux personnes en situation de handicap. Là où cela semble nécessaire, on n’hésitera pas à installer des boucles magné- tiques pour les personnes malentendantes.


Décret 15

Je demande à chaque équipe d’animation paroissiale (EAP), en lien avec les coordinateurs de la pastorale des enfants et des jeunes et les équipes liturgiques, de prévoir la célébration d’au moins une eucharistie mensuelle préparée et animée avec les enfants et les jeunes.


Décret 19

Je demande que, dans les grands événements qui marquent nos paroisses, secteurs et diocèse, la place des jeunes soit systématiquement prise en compte, en concertation avec eux, et en les associant à la préparation


Décret 28

Je décide que le Service famille et société, en lien avec le Service des formations, propose un module de formation à la doctrine sociale de l’Église.


Décret 33

Je décide de créer un Service de la pastorale des quartiers populaires. Avec le soutien du Conseil de la mission ouvrière et du Conseil de la solidarité, il suscitera dans l’esprit de Madeleine Delbrêl, des Fraternités, lieux de partage convivial entre les habitants pour accueillir à leur manière et à leur rythme la Parole de Dieu.


Décret 39

Pour accompagner toutes ces décisions et orientations missionnaires discernées par le Synode, je décide de nommer pour le temps nécessaire un Comité de suivi chargé de favoriser la réception, l’appropriation et la mise en œuvre de ces décrets par tous les baptisés et toutes les instances ecclésiales du diocèse.


MODE D’EMPLOI


Pourquoi ?


La mission du comité de suivi est de favoriser la réception, l’appropriation et la mise en œuvre des orientations et des décrets du Synode de Créteil par tous les baptisés et toutes les instances ecclésiales du diocèse.


Comment ?


Le comité de suivi est à la fois facilitateur, veilleur et médiateur pour :

  • faire le lien entre les pratiques de différents secteurs, services et mouvements.
  • créer et mutualiser des outils permettant le partage d’expériences
  • communiquer à l’ensemble des diocésains l’avancement du synode
  • - Relire la mise en œuvre au fur et à mesure.

Concrètement ?


Le comité de suivi, c’est une équipe de dix personnes au service de la mise en œuvre des actes synodaux : n’hésitez pas à les contacter.

  • Madame Coralie Baudry, laïque
  • Sœur Agnieska Buczakowska, religieuse
  • Monsieur Antoine Declerck, laïc
  • Madame Marie-Claude Féore, laïque en mission ecclésiale
  • Père Henri-Jérôme Gagey, théologien/vicaire général
  • Madame Sylviane Guénard, laïque en mission ecclésiale
  • Madame Sophie Lazzarin, laïque en mission ecclésiale
  • Monsieur François Neut, laïc
  • Père Jacques Nziendolo, curé responsable de secteur
  • Madame Odile Rannou, laïque en mission ecclésiale

CONTACT


Comité de suivi – Odile Rannou synode@eveche-creteil.cef.fr 01.45.17.24.26



DOCUMENTS UTILES