Initiatives pour l'accueil de réfugiés dans le Diocèse de Créteil - Mars 2017

Les chrétiens du diocèse de Créteil se mobilisent de plusieurs manières pour accueillir et accompagner des réfugiés qui arrivent en Val de Marne.

Projets pilotes : accueil d'une famille de réfugiés par paroisse

Suite à l'appel du pape et de notre évêque, deux paroisses du diocèse se lanceront dans l'accueil d'une famille de réfugiés. A Vincennes, une famille originaire de Homs, en Syrie, a été accueillie dans un logement mis à disposition par la municipalité. Les paroissiens aident les parents à acquérir le français, accompagnent les filles de 6 et 8 ans avec leurs devoirs, font du baby-sitting pour le bébé de 5 mois, et les soutiennent dans leur intégration en France, tant sur le plan humain qu'administratif. A Charenton, un logement paroissial est proposé à une autre famille de Homs, avec un accompagnement similaire des parents et des enfants de 13 et 7 ans. D'autres paroisses réfléchissent à la possibilité de proposer de l'hospitalité suite à ces deux premières expériences.

Welcome 94

De nombreux chrétiens ont proposé d'accueillir des réfugiés chez eux. Welcome 94 est né de cet élan de générosité. Le diocèse a travaillé avec JRS-France (Service Jésuite des Réfugiés) et le Secours Catholique pour bâtir Welcome 94, un réseau d'accueil et d'accompagnement de demandeurs d'asile dans le Val de Marne. Un demandeur d'asile en situation régulière, qui est connu d'une association partenaire et sans offre d'hébergement par l'état, est invité à entrer dans le réseau. Il est accueilli chez un particulier pour 4 à 6 semaines. Cette expérience peut se répéter dans d'autres familles d'accueil jusqu'à 6 mois de présence dans le réseau ou jusqu'à ce qu'il reçoit une réponse à sa demande d'asile. Les accueillants fournissent une chambre avec accès aux sanitaires, cuisine, lessive, le petit déjeuner tous les jours, et un repas ensemble au moins une fois par semaine. Ils respectent l'autonomie de la personne, qui quitte la domicile en journée, tout en lui proposant des liens fraternels, la pratique du français, et un aperçu de la vie en France. Tout au long de son séjour dans le réseau, le demandeur d'asile est accompagné par un tuteur, qui tisse des liens amicaux avec lui et qui sert comme intermédiaire avec les accueillants, sans remplacer l'assistant social ni les associations qui accompagnent la personne sur les plans administratif et juridique.

Depuis le 18 février, un demandeur d'asile érythréen séjourne dans une famille à l'Hay-les-Roses, secteur Val-de-Bièvre. Une autre personne sera bientôt accueillie dans le réseau Welcome 94 à Saint Maur. D'autres secteurs peuvent réfléchir à la possibilité de faire partie de ce réseau par la suite : il faut commencer avec au moins un tuteur et 6 familles ou congrégations d'accueil dans le secteur. François et Martine Demaison, un diacre et son épouse, sont missionnés par Mgr Santier pour animer Welcome 94. Ils sont joignables au 06 20 15 54 07 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Welcome Fontenay

Tout demandeur d'asile en France est convoqué pour un entretien personnel à l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA), à Fontenay-sous-Bois. Si une personne doit venir de province pour un rendez-vous à 9h, il vaut mieux passer la nuit précédente en Ile-de-France. Parfois les personnes ont besoin d'être accueillies à la gare ou accompagnées pour prendre les transports. Une équipe d'accueil ponctuel à Fontenay-sous-Bois répond à ces besoins. Soutenue par l'Equipe Pastorale du Secteur, Welcome Fontenay regroupe 18 foyers pouvant héberger et accompagner, 5 foyers pour l'hébergement seul, 3 personnes pouvant accompagner, et 1 personne pouvant traduire l'arabe. Les antennes diocésaines du Secours Catholique, de JRS, et de la Pastorale des Migrants orientent les demandeurs d'asile vers François Demaison, coordinateur de Welcome Fontenay, à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Un toit pour des réfugiés à Boissy-Saint-Léger

Des chrétiens du Plateau Briard et de Boissy-Saint-Léger se sont engagés dans l'association Solidarités Nouvelles pour le Logement (SNL), association non confessionnelle, à travers un accueil de réfugiés dans une grande maison de Boissy-Saint-Léger. Suite à leur déménagement récent, les religieuses de Boissy ont proposé à SNL de mettre gratuitement à disposition leur ancienne maison, actuellement vide, pour pouvoir y loger temporairement des réfugiés. Les 25 bénévoles SNL du Plateau Briard et de Boissy se sont mobilisés, ont mis à niveau le bâtiment, récupéré meubles, literie et appareils électroménagers, nettoyé et aménagé une quinzaine de chambres. Les premiers résidents sont arrivés fin février. Ils sont accueillis pour quelques mois, en attendant d'obtenir un logement pérenne. Les bénévoles de l'association sont chargés de les accompagner, de les aider à se reconstruire une vie nouvelle.

Le loyer versé par les résidents couvrira l'ensemble des dépenses en rapport avec l'occupation des lieux. Néanmoins, un budget supplémentaire de 18 000 € est apparu nécessaire pour couvrir certains investissements dans les locaux, leur mise aux normes et assurer un accompagnement social par des travailleurs sociaux de l'association. Pour couvrir ces dépenses, SNL a lancé une campagne de financement participatif sur le site "Les Petites Pierres". Dans 8 jours, ils ont récolté la somme complète. Des dons supplémentaires sont toujours le bienvenus pour soutenir les réfugiés de cette maison. Pour davantage de détails sur ce projet et le financement participatif, rendez-vous sur le site "Les Petites Pierres" à http://urlz.fr/4VpG ou adressez un courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (texte sur ce projet communiqué par Sylvie Fabre).

Bénévolat dans les centres d'hébergement

Dans le Val de Marne existent plusieurs centres d'hébergement pour des réfugiés, notamment des personnes évacuées des campements à Paris par les pouvoirs publics. Depuis novembre 2015, des équipes de bénévoles donnent des cours de français langue étrangère (FLE) aux afghans, soudanais, et d'autres réfugiés hébergés à Chevilly Larue. Les paroissiens du secteur alimentent un vestiaire au sein de la structure. Un grand centre pour 350 personnes a ouvert ses portes à Ivry en janvier, avec des paroissiens qui sont bénévoles. D'autres centres sont ouverts ou prévus à Créteil, Choisy-le-Roi, Villeneuve-le-Roi... tant d'occasions pour les chrétiens de s'engager, parmi d'autres, auprès des réfugiés tout près de chez eux.

Mary Gorgette, Pastorale des Migrants et des Réfugiés, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Bernard Baudry, Service de la Fraternité, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.