Solidarité

Les fantômes des rues par Les Fous D'art Solidaires

spectacle-fantomes-de-la-rue-diocese-creteilLES FOUS D'ARTS SOLIDAIRES

Présentation vidéo de la soirée

un événement organisé par le Secours catholique
soirée théâtre, vendredi 19 février 2016, mise en espace Nadja Djerrah

Fantômes de mes rues,
Les as-tu vus ?
Fantômes de la rue,
Vois-tu comment la rue les tue ?
Fantômes qui vivent, invisibles
Souffrant sans bruit,
Leur silence est leur souffrance,
Dis-moi la rue, reine des sentiers perdus,
Combien de vies vas-tu tuer ce soir ?

Ils sont 6 « fantômes des rues » qui ont décidé de s'exprimer par l'art et de sortir du silence. Ce sont les « Fous D'art Solidaires ». Belle aventure que de pouvoir jouer dans un vrai théâtre, découvrant avec fierté qu'ils ont de vrais talents à exposer !
Atelier artistique du SECOURS CATHOLIQUE DE CRÉTEIL animé par Marie-Thérèse Esneault et Bruno de Runz.
Avec : Abdallah, Brigitte, Cyril, Karim, Pascal, et Benoît pour les poèmes
LE VENDREDI 19 FEVRIER 2016 A 19H
Au Centre Socioculturel Madeleine Rebérioux
27, avenue F. MITTERAND 94000 Créteil
Métro Créteil Pointe du lac

Entrées : 3.50 euros – de 20ans, 6 euros adultes
Renseignements Secours catholique : 06 76 00 23 68
Réservation conseillée au 01 41 94 18 15

Centre socioculturel Madeleine Rebérioux, 27 avenue F. Mitterrand à Créteil, Métro Créteil Pointe du lac

ASA, messe d'action de grâce, Jeudi 27 août à 19h à la cathédrale Notre-Dame de Créteil

asa-vdm01-diocese-creteilLes équipes de bénévoles d'Août Secours Alimentaire (ASA) n'ont pas ménagé leur temps ni leur peine.

Au 24 août, elles avaient distribué 47 200 "équivalents repas" à égalité presque parfaite entre les deux centres ouverts dans le diocèse : Créteil (23 788) et Villejuif (23 378).
Chaque jour ce sont environ 440 familles qui ont pu ainsi bénéficier de cette aide.
Les inscriptions continuent à arriver. La médiatisation n'est pas étrangère à cette réalité. La couverture presse dans le 94 a été abondante.

ASA Quésaco ????

Chaque été depuis quelques années, vous revoyez apparaître ces trois lettres dans vos feuilles paroissiales quand arrive le mois de juin.

Mais que veulent-elles dire ?
En quoi est-ce important ?

ASA, ON POURSUIT L'AVENTURE

« J'avais faim et vous m'avez donné à manger.... »

Pour les plus démunis, l'été rime souvent avec un plus grand isolement et, la misère ,comme le disait un certain Aznavour n'est pas moins pénible au soleil !
Alors que presque tous les organismes d'aide alimentaire ont leurs bénévoles en congé bien mérité , l'association Août Secours Alimentaire (ASA) ouvrira cette été comme en 2014, 2 centres dans le Val-de-Marne :
un à Créteil, à St Pierre du Lac, l'autre à Villejuif à l'église Ste Colombe.

Le succès de 2013 ( un seul centre avait été créé ) nous avait encouragés à tenter une 2ème ouverture celle de Villejuif en 2014.

Fondée il y a une vingtaine d'année à l'église St Lambert de Vaugirard à Paris, ASA compte quatre antennes parisiennes, une à Colombes, une à Pantin. En Val-de-Marne , c'est un projet diocésain et c'est ce qui fait notre force surtout en ce temps de synode où notre évêque,Mgr Santier, nous exorte à prendre soin les uns des autres !

Ne jetez pas vos anciennes paires de lunettes et radiogragraphies

Si vous avez chez vous d'anciennes paires de lunettes ou d'anciennes radiographies ; ne les jetez pas !

Des ophtalmologues de l'Ordre de Malte expertisent ces lunettes et les attribuent à des personnes en précarité. Quant aux radiographies ; elles contiennent un métal lourd polluant (argent). L'Ordre de Malte est équipé d'un matériel pouvant extraire cet argent ; sa revente finance ses oeuvres internationales.

Idem pour les appareils auditifs : la F C M 94 (Fraternité Chrétienne des Malentendants) est en lien avec une association où des audioprothésistes les remettent en état afin qu'ils puissent être attribués à des personnes en précarité qui sortiront ainsi, pour une part, de leur exclusion.

Vous pouvez déposer directement à l'évêché ces précieux butins à l'attention de Françoise-Marie Niger qui transmettra. Au nom du conseil diocésain de la solidarité, merci.