Paroles d’évêque

COMMUNIQUE DE MONSEIGNEUR MICHEL SANTIER Evêque de Créteil Au sujet des événements dramatiques de ces derniers jours

Ce début d'année 2015 est marqué par les événements tragiques et inqualifiables intervenus au Journal Charlie Hebdo.
La réaction immédiate, mondiale, est signe d'espérance.
Les nombreux rassemblements citoyens, les minutes de silence, les veillées de prière organisées dans nos paroisses montrent notre volonté d'unité nationale et notre détermination à ne pas nous laisser aller à l'intimidation ni à l'amalgame rapide.
Des événements nouveaux, violents et meurtriers ont eu lieu ce vendredi Porte de Vincennes, près de Saint-Mandé.
Nos pensées, notre compassion et nos prières sont pour toutes les victimes et leurs familles endeuillées. Mais nous pouvons aussi prier pour ceux qui commettent une telle barbarie.

Au-delà des rassemblements, au-delà de l'unité nationale, il faudra en son temps, dans la Paix et le dialogue, oser nous interroger sur les raisons profondes qui poussent une jeunesse à se radicaliser jusqu'à la violence.

Mais pour l'instant il est important de faire corps !
Dimanche, une grande manifestation nationale est organisée.
Chaque catholique décidera en conscience de sa participation.
J'invite, quant à moi, tous les chrétiens à vivre plus que jamais l'Evangile !
« Heureux les artisans de Paix, car ils seront appelés fils de Dieu », nous dit le Christ (Mat 5,9).
Nous devons continuer, inlassablement, à tisser des liens, avec nos frères des autres religions : juifs, musulmans, bouddhistes, pour éviter toute stigmatisation.
Soyons, chacun dans nos lieux de vie, nos quartiers, nos milieux de travail... des ponts qui favorisent la Paix, le dialogue, la relation.
Se laisser aller à la peur, au rejet, à la stigmatisation, c'est donner raison à ceux qui commettent ces meurtres horribles.

Ce n'est pas la violence et la haine qui auront le dernier mot, mais la Liberté et la Paix, et pour cela, il faut des hommes, des femmes de bonne volonté, il faut des chrétiens qui n'aient pas peur de la différence et qui osent le dialogue dans la vérité.

Je vous assure de toute ma prière

Michel Santier
Evêque de Créteil