Chrétiens et musulmans unis dans la solidarité et ensemble dans la prière

Août Secours Alimentaire 2016 à Créteil : plus qu’un formidable élan de générosité et de solidarité, un agir commun entre chrétiens et musulmans animé par la foi en un Dieu un et miséricordieux qui se fait proche de ceux qui souffrent.ASA 17 Août 2016 prière

Pendant les évènements dramatique de cet été, à Créteil, des bénévoles de nos paroisses ainsi que ceux de la mosquée de Sahaba, n’ont pas hésités comme cela se fait depuis 3 ans, à donner de leur temps et de leur coeur pour de nombreuses personnes dans un besoin extrême. Cette agir commun a amené des chrétiens et des musulmans à un vivre ensemble dont on ne parle peu.

Pendant ce mois d’aout ce n’est pas moins de 82000 colis alimentaires (Centres ASA de Créteil et de Villejuif) qui ont été confectionnés et distribués par plus de 150 bénévoles. Mais cette action caritative a réuni des croyants qui souvent ne se connaissaient pas.

A chaque distribution, Chrétiens et Musulmans prenaient chacun un temps pour prier mais bien plus le 17 août : c’est un temps de prière communs qui les a réuni. Tous ceux qui le souhaitaient, bénévoles ou aidés soit environ 100 personnes se sont retrouvées, pour partager sur la solidarité éclairés par les textes réciproques et la foi de chacun.

Après s’être mis en face de Dieu, Chrétien récitant le « Notre Père » et Musulmans la « Fatiha », ils ont partagés sur leur action de solidarité et le lien avec leur foi en un Dieu qui se fait proche des petits et des faibles.

Une prière commune écrite par un couple mixte (Chrétien-Musulman) a terminé ce temps.

Ô Dieu révélé par le Coran (S 90, V 12-18).
Tu nous demandes de nourrir, en un jour de famine, un proche parent orphelin, un pauvre dans le dénuement. Tu nous demandes de nous encourager mutuellement à la patience et à la mansuétude.

Ô Dieu révélé par Jésus Christ (Galates 5, 13-14)
Tu nous dis que la loi tout entière trouve son accomplissement en cette unique Parole « Tu aimeras ton Prochain comme toi-même » et tu nous demandes de nous mettre au service les uns des autres.

Ensemble : Que ce bel élan de solidarité que nous accomplissons ensemble en ce mois d’aout ne s’éteigne pas et qu’il nous anime encore tout au long de cette année.

Ô Dieu révélé par le Coran (S 2, V 177)
Tu nous demandes de nous acquitter de notre prière en même temps que de faire l’aumône. Et si nous nous cachons pour donner aux pauvres, plutôt que de le faire de façon apparente, c’est encore mieux.

Ô Dieu révélé par Jésus Christ (Matthieu 6, 3-4)
Tu nous demandes que notre aumône reste dans le secret, et que notre main gauche ignore ce que fait notre main droite.

Ensemble : Certes, nous faisons cette opération de secours de manière publique. Que chacun de nous garde dans le secret de son coeur suffisamment d’humilité pour ne pas tirer de gloire personnelle.

Ô Dieu révélé par Jésus Christ (Luc 6, 36-38).
Tu nous demandes d’être miséricordieux, de ne pas nous poser en juges, de ne pas condamner, et de
donne. Ainsi nous ne serons pas jugés, pas condamnés et l’on nous donnera.

Ô Dieu révélé par le Coran (S 2, V 277)
Tu nous dis que ceux qui croient, qui font le bien, qui s’acquittent de leurs prières et font l’aumône,
trouveront leur récompense auprès de leur Seigneur. Ils n’éprouveront plus aucune crainte et ne
seront pas affligés.

Ensemble : Ne nous laissons pas décourager par tous les obstacles que nous pouvons
rencontrer. Nourrissons-nous de la parole Divine pour continuer notre action. Accueillons en nos
coeurs la Parole qui irrigue celui qui ne se réfère pas eu même livre que le nôtre.

Ce temps de solidarité, béni de Dieu, nous appelle maintenant chacun d’entre nous, à vivre cette
indispensable fraternité citoyenne et spirituelle entre chrétiens et musulmans.

Ensemble soyons signes de la Paix et de la fraternité.

Yves Brisciano : délégué diocésain pour les relations avec les musulmans.
Bernard Baudry : délégué diocésain au service de la fraternité.