Les Tops

Les tables ouvertes paroissiales, un moment d’accueil et de communion à travers tout le diocèse.

Une TOP c’est un repas fraternel proposé à des personnes éloignées de l’Eglise, en précarité, seules, et préparé spécialement pour elles, par une communauté chrétienne.

A l’invitation de notre évêque les paroisses étaient donc invitées le premier dimanche de l’Avent à renouveler l’expérience de l’an dernier et à poursuivre ainsi, la dynamique puisée en Diaconia. L’Avent, c’est la montée vers Noël ! A travers ces rencontres et ce service demandé aux paroissiens, c’est Jésus-Christ que chacun est appelé à rencontrer.

Ces TOPs sont des moments d’évangile !

Jésus le serviteur est au milieu de nous comme celui qui sert ! Avec lui, tous, nous devenons serviteurs, puis amis, puis frères. C’est Jésus qui s’invite chez nous, comme il le fit avec Zachée.

Alors les tables se font belles, les lieux accueillants. On prépare en amont, et les communautés se renouvellent, chacun étant appelé à faire valoir ses talents. Dans le service partagé, on re-découvre l’amitié ! Et dans l’accueil de « l’autre », de celui qui est au seuil de nos communautés, sans préjugés, sans prosélytisme, c’est Jésus que nous accueillons.

Les tables ouvertes ont donc été vécues avec bonheur dans les paroisses : un repas partagé, comme on le ferait en famille, pour le plaisir de rencontrer à la fois des habitués de la paroisse et des personnes qui traversent une passe difficile ou souffrent d’être isolées.

« Personne n'est trop pauvre pour n'avoir rien à partager » ou « personne n’est trop riche pour n’avoir rien à recevoir » !

TOPs en Val-de-Marne

A Champigny : On était invité que si et seulement si on invitait soi même ! Bilan 62 personnes dont 15 paroissiens !

Au Mont Mesly à Créteil : Une préparation commune invités-invitant. 1/3 des bénéficiaires étaient des « invités » parmi lesquels des jeunes, des musulmans. Des jeux, des danses, de la musique…

A St Pierre-du-Lac : Un goûter qui a commencé à 16h et s’est terminé à …22h. « Venez tous avec un talent ! » : de la musique, de la peinture, des recettes, des danses. A Bonneuil : en lien avec la ville et les associations…

A Rungis : Un repas partagé préparé par les membres de la communauté paroissiale. Des personnes seules, un moment de partage chaleureux et joyeux.

A Fresnes : Un repas intergénérationnel et multi culturel. La plus grande pauvreté n’est pas forcément la précarité mais bien la solitude, le sentiment d’être totalement isolé.

A Boissy-St-Léger : 80 personnes et une grande diversité. Les enfants de la catéchèse étaient mobilisés pour inviter leurs copains. Toutes les « pauvretés » étaient représentées…