Retour en images

Ma rencontre avec Jésus, Ida

 

Son père emprisonné, Ida Ali-Ouro-Nille, traversait une période de doute profond lorsque sa marraine lui a remis un petit livre : Confiance en la divine providence.

Ce fut une révélation. Elle nous raconte sa rencontre avec Jésus

RASSEMBLEMENT ECCLESIA CANTIC DU 25 ET 26 NOVEMBRE

Le week-end du 25-26 novembre s’est déroulé le rassemblement Ecclésia Cantic. J’ai eu la chance de pouvoir y participer. Ce rassemblement à réuni 1500 jeunes de 18 à 35 ans de toute la France autour du chant liturgique.

Ce week-end de formation/action a été d’une très forte intensité. En effet, l’enchaînement entre les tables rondes, les master classes, les répétitions, et les temps de concert nous a donné 2 journées très denses.

Pour ma part la « magie » de cet événement a opéré dès le matin à 8h30, pendant le temps de présentation où nous nous sommes retrouvés pour chanter à 1500 un « je vous salue Marie » qui m’a donné la chaire de poule ! C’était magnifique ! Et aussi très intimidant, de se retrouver seule face à 1499 personnes qui appartenaient à une chorale. Car oui, les Chœurs étaient venus en masse. Cela faisait longtemps je ne m’étais pas retrouvée en situation de choriste, mais cela m’a fait du bien.
J’avais un sacré challenge à réaliser, apprendre des chants et m’intégrer au sein d’un Chœur pour le week-end. Etant affectée à un chœur de Lyon, il ne m’a pas été possible de participer aux répétitions en amont, avant le rassemblement... J’ai donc du appréhender les chants seule, ce qui n’était pas une mince affaire. Je me suis focalisée sur ceux du concert du samedi soir et des messes, car il me paraissait impossible en 15 jours de pouvoir apprendre la vingtaine de chants proposés. Je me suis donc mise à l’écoute pour une partie de l’après-midi le samedi, découvrant les différents Chœurs avec qui je passais ces 2 jours.

J’ai surtout suivi des master classes autour de l’écriture musicale, étant donné que sur ma paroisse et dans mon groupe de louange, il m’arrive de repenser un chant pour que chaque instrument puisse avoir une place. Il m’a paru important de pouvoir confronter ce que je savais de l’écriture musicale auprès de personnes qui en sont des spécialistes. Cela m’a permis de remettre quelques notions en tête en matière de composition et surtout apprendre quelques exercices qui permettre de tendre vers la composition, car j’avoue que c’est une chose qui me tente depuis un moment, sans vraiment savoir par où commencer. On m’a enfin donné ce point de départ que je cherchais.

J’ai beaucoup appris pendant cette formation, la manière d’apporter un chant, l’importance de comprendre le chant et l’importance à donner à l’assemblée.
Le chant liturgique n’est pas un but en soi mais un service et doit permettre à chacun de s’élever vers Dieu. C’est une expression de Foi à part entière.

Ces 2 jours ont donc été riche en émotion, en intensité, en découverte et en partage. Les propositions faites sont très vastes allant des techniques de voix au choix des chants en fonction du contexte en passant par des témoignages et des rencontres chaleureuses. Il faudrait participer à plusieurs Ecclésia Cantic pour faire tour de la proposition. Le prochaine édition aura lieu à Angers en 2019.

Bref, rien de mieux qu’un temps autour de la musique pour se ressourcer afin de mieux appréhender les préparations du temps de Noël en paroisse !

Coralie BAUDRY

école de prière de la Toussaint 2017

Ecole de prière du 23 au 25 octobre 2017 à Saint Sulpice de Favières

Une nouvelle édition, une nouvelle aventure et toujours le même enthousiasme aussi bien au niveau des jeunes que des animateurs. C ‘est poursuivre l’élan du synode et répondre à la grande cause du diocèse pour l’évangélisation des enfants et des jeunes. Nous étions une cinquantaine de tout le diocèse dans une diversité socio culturelle.

Le thème de l'école de prière est " le Seigneur fit pour moi des merveilles".

  • le premier jour, nous avons été la rencontre de Saint François d’Assise à travers différents moments de sa vie. Un homme émerveillé par Dieu et merveille pour Dieu. Il a été notre guide tout au long des 3 jours comme un grand frère qui nous montre le chemin pour aller à la rencontre du Christ qui est le chemin. Avec l’atelier Kappla, bâtir une église c’est partager sur le bâtiment mais aussi sur la communauté. C’est sur ce qui est visible ou plus intérieur.
  • le deuxième jour, nous avons pris conscience que chacun de nous est une merveille ; qu'il est unique, un don de Dieu et appelé à rendre gloire à Dieu. Nos mains créatrices ont modelé l’argile pour en faire sortir un souffle de vie. « Comme un souffle fragile, ta parole se donne, comme un vase d’argile, ton amour nous façonne. » Nos pieds ont marché dans la nature pour observer, écouter, se poser, pour déployer nos cinq sens comme le peuple de la longue marche. « Nous sommes le peuple de la longue marche, peuple des chrétiens, peuple de frères. Nous sommes le peuple de la nouvelle Alliance, un peuple appelé à la liberté. »
    La création est un lieu d’action de grâces et nous avons chanté : « La terre est rempli de merveilles, tu es si bon, si généreux, Tu poses un manteau de lumière depuis la terre jusqu’au cieux, depuis la terre jusqu’au cieux. »
  •  le troisième jour était davantage axé sur cette création, don de Dieu, notre "maison commune", c'est à nous d'en prendre soin, de la rendre plus belle et plus juste. Les jeunes ont été interviewés sur les gestes et les actions pour prendre conscience qu’ils ont leur place dans la création et qu’ils doivent agir pour faire durer cette création.
    Ces journées donnent aux enfants le goût de prier et de découvrir la Parole de Dieu, dans une vie fraternelle et joyeuse.
    Chaque jour est rythmé par des chants et la célébration eucharistique pour découvrir que l’amour de Dieu est une richesse, un bonheur car chacun et chacune est unique dans cette rencontre avec Dieu. A travers la joie d’être ensemble, le silence a sa place pour développer son intériorité.
    La rencontre n’est pas juste de trois jours ; elle est le commencement ou la suite de la relation avec le Seigneur car il fait des merveilles dans la vie de chaque être vivant jeunes et moins jeunes.
    Venir à l’école de prière, c’est venir à l’école de la vie et découvrir avec les enfants et les jeunes que le Seigneur est merveilleux tout au long de la vie.

Un moment d’équipe 

Quelques Expressions écrites en équipes pour nommer ses talents et les offrir au Seigneur

« Je t’ai gravé sur ma main »

« Je t’ai appelé par ton nom...Car moi le Seigneur, je suis ton Dieu ; Tu es précieux à mes yeux : et moi je t’aime. ; Tu es comme gravé sur la paume de mes mains. Je t’ai choisi, et je suis avec toi. »

-Servir à la messe
-j’aime cuisiner pour les autres
-Seigneur, sachez que je vous aimerai toujours
-Merci pour ce corps que tu m’as donné et que j’en prendrai soin
-J’aime faire rire
-Une merveille, c’est une personne généreuse et qui aide les gens
-Donner, c’est recevoir, le partage il faut le partager
-La merveille, c’est la famille, les amis, les plantes
-Ma merveille serait de partager mon amour de Jésus avec les autres
-Merci pour l’amour que tu nous portes pour l’école de prière
-donner la paix et lire une carte

La prière de pardon écrite à partir d’expressions

- « Ma merveille, c’est Toi Seigneur.
Pardon quand nous ne sommes pas dans le droit chemin, quand nous doutons de toi. »
- « Je suis une merveille, nous sommes des merveilles les uns pour les autres.
Pardon lorsque mes yeux ne s’ouvrent pas, lorsque mes oreilles n’écoutent pas, lorsque mon cœur n’aime pas. »
- « La création est une merveille.
Pardon lorsque nous abimons la nature et que nous mettons la terre en danger. »

Le temps de relecture de l’école de prière sous forme de prière adressée à Dieu et offertes à la procession des offrandes le mercredi à la cathédrale
Quelques passages anonymes aussi bien des jeunes que des animateurs

« Seigneur, merci pour cette école de prière, pour ce lien renforcé avec toi, pour ces belles rencontres, pour m’avoir fait prendre conscience que je suis une merveille. »

« Pendant cette école de prière, ma merveille a été le partage régulier entre toute la famille de l’école ce prière, adultes comme enfants. »

« Seigneur, merci pour tous ces moments de joie comme par exemple la ballade dans la nature et la messe après ...j ‘espère que cette école de prière va faire grandir ma foi.

« Merci Seigneur de m’avoir fait venir à l’école de prière. »

« Merci Seigneur pour les belles journées de cette école de prière et aussi pour les amies que je me suis faites. Merci pour la belle randonnée qu’on a fait et merci de nous avoir accompagné tout au long de ces journées. J’ai hâte de faire la prochaine école de prière. »

« Merci Seigneur pour toutes ces merveilles que tu as mis sur mon chemin pour ma première école de prière. « Aide-moi à cheminer dans ton amour afin de donner envie aux enfants de revenir vivre de belles aventures qui feront grandir leur foi. Que de merveilles...Fous rires, joie de vivre, entraide. Dieu guide nous pour continuer de vivre ainsi chaque jour. «

« Seigneur, merci pour toutes ces merveilles que tu nous donnes. Pour cette nature et champs, pour ces amis, pour cet endroit d’hébergement, pour la restauration, ces animateurs formidables et les jeux que nous avons fait. J’espère que l’école de prière continuera jusqu’à la fin du monde et au-delà. Amen »

« Seigneur, merci pour les merveilleuses rencontres. Merci de nous avoir protéger pendant cette école de prière. Merci de m’avoir appris à prier, louer le Seigneur et partager. Seigneur tu m’accueilles les bras grands ouverts et tu seras toujours là pour moi. »

« Pour ma première école de prière, j’ai collecté des merveilles qui ont rempli mon cœur. En me rapprochant de Dieu par la prière, j’ai ouvert mon cœur aux autres. Avec ces jeunes, c’est ma foi qui grandit dans mon cœur. Quelle joie de partager avec eux ces moments de prière, de jeux, de réflexions, Merci seigneur de m’avoir guidé vers eux. Merci Seigneur pour tous ces bobs moments. Dans les yeux de tous ces jeunes, j’ai pu voir ton Amour, cet amour qui rassemble. »
« Le Seigneur fit pour moi des merveilles, bâtisseur d’un jour, bâtisseur d’une vie, nous sommes des pierres vivantes pour construire l’Eglise d’aujourd’hui.
Eglise construite comme la maison des béatitudes. Une béatitude un élan, une force pour aller vers le cœur de Jésus. Donne-moi des mains Seigneur pour être plus généreux. Donne-moi des mains Seigneur pour pardonner. Donne-moi des mains Seigneur pour consoler. »

Lucile DOLLAT remporte le concours international d'orgue André MARCHAL-Gaston LITAIZE

Le 24 octobre dernier s’est tenu à la cathédrale, une part importante du concours international d'orgue André MARCHAL-Gaston LITAIZE.

Ce concours s'est terminé par la finale au grand orgue de l'église Saint-Eustache à Paris.

concours orgue 01 diocese creteil

Lucille Dollat, à l'orgue pendant la finale (de dos sur la console qui est dans la nef de Saint Eustache, l'orgue étant au moins 10m plus haut !)

Cette finale fut un pur bonheur par le lieu, le formidable instrument, le programme, la qualité d'interprétation et la virtuosité de chacun des trois candidats en lice (deux français et une japonaise).
Michel Lambert, au nom de Chemin des Arts, a eu la joie de remettre le prix à Lucile DOLLAT qui a aussi remporté le prix du public.

C'était la plus jeune du concours, 20 ans, ancienne élève d'Eric LEBRUN au Conservatoire de St Maur et actuellement au CNSM de Paris dans la classe d'Olivier LATRY.

concours orgue 02 diocese creteil

La remise du prix avec le Président du jury Louis Robillard

Nous la retrouverons dans la programmation de Chemin des Arts, et le 15 février prochain, elle sera invitée dans le cadre des concerts "Jeunes Talents".
Nous aurons l'occasion d'en reparler.