Journée de partage et de prière du 22 mars

« Avec lui, prendre soin » animée par le Père Guy Sionneau

journee-partage-pastorale-famille-diocese-creteilEnviron cinquante participants, dont certains avaient vécu le week-end SeDiRe fin janvier

Au cours de la journée du 22 mars, « Avec lui prendre soin », Guy Sionneau a lui aussi puisé dans la Parole de Dieu, mais aussi dans la Tradition de l'Eglise : Vatican II « il n'est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans le cœur des disciples du Christ » (GS) ; Benoît XVI « je ne peux avoir le Christ pour moi seul, je ne peux lui appartenir qu'en union avec tous ceux qui sont devenus ou qui deviendront les siens » (Deus caritas est N°17) ; François « Nous parvenons à être pleinement humain quand nous sommes plus qu'humains, quand nous permettons à Dieu de nous conduire au-delà de nous-mêmes pour que nous parvenions à notre être le plus vrai » (Joie de l'Evangile N°8) et « La proclamation de l'Evangile sera une base pour rétablir la dignité de la vie humaine » (Joie de l'Evangile N°75)
Pour prendre soin, il s'agit de poser l'acte de croire en l'homme. Nous avons été invités à méditer à travers la Bible l'engagement de Dieu, et à ordonner notre vie en référence à l'unique modèle Jésus.

Les trois témoignages qui ont introduit notre réflexion, par l'implication des personnes qui ont pris la parole, ont pu résonner dans le cœur des participants :

  • deux membres de la Communion Notre Dame de l'Alliance (CNDA) ont dit, chacun à leur manière, comment ils ont pu « recevoir des soins » mais aussi prendre soin au sein de la CNDA
  • une femme nous a livré ce que le divorce lui a fait traverser comme questions, épreuves, combats, mais aussi appels à « rester branchés » sur l'amour du Père .

Là aussi nous avons pu partager en petits groupes comment ce « prendre soin » fait écho dans notre histoire, notre vécu du divorce, comment on a pris soin de moi, ou comment j'ai attendu un soin qui n'est peut-être jamais venu, comment l'expérience du « prendre soin » m'a rendu(e) plus sensible aux autres, et quel chemin spirituel m'a fait faire cette expérience du prendre soin.

Laissons la parole aux participants, qui ont pu écrire et confier leur prière au Seigneur, prières que nous pouvons reprendre avec eux :

Je te rends grâce, Seigneur, pour toutes les personnes que j'ai rencontrées sur ma route depuis ma séparation et qui m'ont donné la force de poursuivre le chemin malgré la fatigue
Merci, Seigneur, pour ces petits pas sur le chemin de guérison où tu nous accompagnes, c'est ton amour dans lequel je baigne parfois sans le savoir qui me permet de continuer dans la confiance à lever mon pied « déséquilibré » et à la reposer plus loin.
Merci, Seigneur, de me rappeler chaque jour que je suis merveille à tes yeux, que pas un de mes cheveux ne tombe sans que tu le permettes, merci de prendre soin de moi et merci de me permettre de prendre soin des autres.
Merci, Seigneur, pour toutes ces rencontres cumulées d'année en année où nous constatons et réaffirmons que tu nous aimes à travers nos épreuves.
Merci pour tous ces gens cabossés par la vie qui ont à leur tour pris soin de nous et nous amènent à faire de même.
Merci à Guy pour ses apports, merci aux personnes qui ont témoigné, merci à notre évêque de sa présence.
Seigneur, je te loue pour cette démarche en Eglise, pour ceux et celles qui s'y investissent, et je te prie pour changer le regard et la condition des divorcés dans l'Eglise universelle.
Seigneur, aide-moi à poursuivre le chemin qui mène vers Toi dans mon quotidien, dans ma relation aux autres, donne-moi la force et le courage nécessaire pour ce cheminement.
Seigneur, merci de ta présence compréhensive, apaisante et miséricordieuse auprès des personnes qui vivent le divorce : elles témoignent du réconfort que tu leur prodigues.