Cinq nouveaux diacres

Notre diocèse a accueilli depuis la rentrée dernière huit nouveaux diacres ; les cinq derniers ont été ordonnés entre avril et mai.

Le diaconat a été institué par les Apôtres, aux premiers temps de l'Eglise pour assurer le « service des tables », (Actes 6-3/7). Le Concile Vatican II, il y a cinquante ans, a restauré le diaconat comme un ministère à part entière. Aujourd'hui, en ordonnant diacres permanents des hommes pleinement insérés dans le monde, l'Eglise fait preuve d'audace pour aller rejoindre les hommes et les femmes là où ils vivent. Le pape François ne nous exhorte-t-il pas à aller les rejoindre aux périphéries de notre société ?

diacres-2014-bis

Le diaconat correspond bien à deux exigences que le pape François exprime dans « la joie de l'Evangile » où il demande une « Eglise en sortie » (§20), et une « Eglise pauvre pour les pauvres » (§198). Car par leur ministère et par les missions qu'ils reçoivent, au milieu de nous, les diacres nous rappellent que le choix prioritaire des plus pauvres, des plus fragiles, de ceux que l'on oublie toujours n'est pas une option facultative pour les chrétiens, mais une véritable exigence pour tous les baptisés.

Désormais notre diocèse compte 49 diacres permanents, véritables cadeaux pour notre Eglise diocésaine.