Comment soutenir l'action de l'Eglise

Le nombre de donateurs au diocèse en chute libre

Reportage CNEWS

 

L'Eglise catholique de France annonce une chute vertigineuse du nombre de donateurs au Diocèse : -40%.

Un manque de dons particulièrement ressenti sur la tranche des 30-50 ans, qui pousse l'Eglise à renforcer la campagne de dons. Les revenus des prêtres en dépendent.

La quête dominicale

Au moment où le prêtre offre à Dieu le pain et le vin pour qu’ils deviennent le Corps et le Sang du Christ, chacun est invité à s’offrir soi-même "pour la Gloire de Dieu et le Salut du monde". L’argent que nous donnons lors de la quête représente notre offrande spirituelle. C’est un signe de votre participation au Sacrifice du Christ. 

Le Denier de l’Eglise

Dans l’Église, tout est gratuit car Dieu donne en abondance, sans compter. “Ô vous tous qui êtes assoiffés, venez vers les eaux, même celui qui n’a pas d’argent, venez !” (Is. 55, 1).
Mais tout a un coût ! Les charges auxquelles l’Eglise doit faire face sont lourdes et multiples. Donner au Denier c’est s’engager concrètement aux côtés de sa paroisse pour qu’elle ait les moyens d’accomplir la mission que le Christ lui a confié : chaque baptisé est responsable de la vie de l’Eglise !

bouton denier article

 

Le Denier sert en priorité à faire vivre les prêtres et à rémunérer les laïcs qui remplissent des missions diversifiées dans l’Église.
Il permet également d’assurer de nombreuses dépenses indispensables : entretien, aménagement des locaux paroissiaux, financement des activités d’animation et de formation.

Ces dépenses ont lieu tout au long de l’année, si cela vous est possible, préférez apporter votre contribution au Denier en choisissant le prélèvement automatique.

Si vous êtes imposable, vous pourrez déduire de votre impôt sur le revenu 66% du montant de votre don au Denier, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Plus d'articles...