La lettre pastorale de l’évêque – septembre 2020

NOTRE EVEQUE NOUS ECRIT

Depuis treize ans notre évêque en bon pasteur nous a écrit plus d’une fois sur des sujets variés. Pour sa dernière lettre pastorale -puisqu’il a remis au Saint-Père sa charge et que notre diocèse attend maintenant la nomination du prochain évêque de Créteil- Mgr Santier nous invite à bâtir sur le roc et cite pour cela un fameux texte extrait de l’Evangile selon Saint Matthieu (Mt 7,24-27).

J’aimerais que vous preniez connaissance de cette lettre qui se présente d’abord comme une réflexion en trois parties s’inspirant d’une méthode de lecture biblique connue et que l’on appelle le dialogue contemplatif.

Dans un premier temps il nous propose d’abord de « lire » le texte. C’est un « exercice » que l’on peut faire seul ou à plusieurs en se disposant à faire moins une étude de textes qu’une lecture paisible en se représentant la scène : un homme qui bâtit sa maison en prenant soin … ou en ne prenant pas soin de fonder sa construction sur de solides appuis.

Pour des chrétiens, fonder sur le roc cela signifie … fonder sa vie, fonder ses choix, ses projets, son avenir, son devenir sur Dieu qui s’est fait connaître par sa Parole. La Parole de Dieu est certes un texte avec des mots qui reliés ensemble constituent ce que l’on appelle la Bible. La Parole de Dieu, c’est aussi et surtout un visage, celui de Jésus Christ, parole faite chair car en Lui la Parole est devenue un homme…

La Bible vient d’un mot grec Biblia qui signifie les livres… et cela a fini par donner en français ce mot à la fois familier et parfois impressionnant : la Bible. Peut-être qu’en ce début d’année nous pourrions nous demander chacun personnellement quel usage je fais de la Parole de Dieu, quels passages sont inscrits dans ma mémoire et que je ne voudrais jamais oublier parce qu’ils sont pour moi des perles, de l’or, une lampe qui comme dit le psaume 118 éclaire mon chemin.

Dans un second temps, notre évêque Michel nous propose sa méditation en trois points qui constituent une invitation pressante à « fonder notre famille » et la refonder sur le Seigneur et non pas d’abord sur des propositions trop terre à terre. Puis, il nous propose de continuer de bâtir nos paroisses sur deux pierres de fondation qui sont la prière et l’eucharistie d’une part et le service du prochain d’autre part. Nous avons tous souffert de ne pas avoir accès à l’eucharistie durant plus de deux mois au moment du confinement et nous avons également souffert de ne pas rencontrer nos anciens, nos petits-enfants, nos amis, nos collègues, nos partenaires d’engagement. Il me semble que la Parole de Dieu nous propose toujours un certain regard sur l’autre et un enseignement précieux pour vivre la prière et les sacrements qui nous nourrissent. Trouvez-vous dans la Parole de Dieu des appels à vous engager au service de Dieu et de nos frères ?

Enfin, Mgr Santier nous invite à aimer notre Eglise diocésaine qui est une belle portion de la grande Eglise : découvrez les rendez-vous qu’il nous donne pour toucher de plus près ce qu’est l’Eglise. J’ajoute que le dimanche 15 novembre nous serons tous invités à venir dire au-revoir à notre évêque au palais des sports de Créteil : notez cette date sur vos agendas. Dans le Val de Marne nous aimons nous retrouver en Eglise nombreux et heureux de faire corps… Certes, nous ferons attention à vivre ce temps fort en respectant les consignes sanitaires, mais nous viendrons rencontrer ces frères et soeurs qui constituent les frères et les soeurs de Jésus Christ ici dans le 94 et que guide un successeur des apôtres que l’on appelle l’évêque ! Oui, demandons-nous comment la Parole du Seigneur nous pousse à vivre et aimer toujours davantage. Y trouvons-nous les ressources nécessaires, la nourriture pour aimer notre monde, lui proposer de suivre Jésus Christ qui est notre joie et notre espérance.

Dans un troisième et dernier temps découvrons comment la Bible lue et méditée peut nous faire entrer dans le coeur à coeur avec le Seigneur. Relisez le texte et fermez vos yeux, unissez-vous de coeur à ceux que vous aimez et auxquels vous êtes liés et faites monter vers Dieu votre prière. Si vous vivez ce temps de partage à plusieurs autour de cette lettre pastorale, que chacun puisse s’adresser au Seigneur et lui parler… Car la Parole nous fait parler avec douceur et profondeur. Nous sommes tous tellement saturés par des messages ou des mots parfois futiles. Pourtant nous sommes tous capables de nous élever et de porter en offrande vers Dieu notre monde, ses souffrances et ses joies. Osons nous adresser à Dieu notre Père par Jésus Christ et dans le souffle de l’Esprit Saint.

Avec toutes mes amitiés fraternelles en ces temps de rentrée.

Père Stéphane AULARD, Vicaire Général

CLIQUEZ POUR LIRE LA LETTRE PASTORALE DE L'EVÊQUE