Le récit du lavement des pieds

Le récit du lavement des pieds (Jn 13,1-15) correspond à la 2e partie de l’Evangile de Jean. C’est le geste de service et d’humilité de Jésus mais aussi le signe qui préfigure le récit de la Passion, amenant tout disciple à participer au mystère pascal.

« Jésus ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout »

Jésus aime ses disciples, compagnons de route en humanité. Ils ont cherché à travers doutes, manques de foi ou questions à mieux le connaître. Et nous, quel regard d’amour portons-nous sur nos frères ?

« Le diable a déjà mis dans le cœur de Judas…l’intention de le livrer »

L’amour, source de toute vie est présent mais le mal agit dans le monde. Un combat se livre entre les ténèbres et la lumière. En cette période d’incertitudes, nous pouvons nous replier, nous isoler, ne plus regarder ce qui est porteur de vie et d’espérance

« Jésus prend un linge qu’il se noue à la ceinture »

Le Christ pour exprimer son amour jusqu’au bout se fait serviteur, serviteur d’amour totalement offert à notre regard. Il noue le tablier pour être au service de chacun. Actuellement, nous sommes témoins de la solidarité et du prendre soin permettant de garder la dignité humaine.

« Jésus verse de l’eau…il se mit à laver les pieds…à les essuyer »

Dans les moindres gestes, le Christ est là. Il s’abaisse à nos pieds, s’agenouille, se fait petit et humble pour se mettre à hauteur de nos fragilités. Il vient nous rejoindre au cœur de nos vies, au cœur de nos souffrances.

« Alors Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi, les mains et la tête ! »

Pierre n’accepte pas que son Seigneur s’abaisse vers lui. Dans nos vies remplies de matériel et de consommation, nous sommes tentés d’en vouloir toujours plus, toujours trop. Le geste du Christ est l’expression d’un don total d’amour. Un amour à donner et recevoir pour l’accueillir dans la foi.

« Vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres »

Le Christ nous a donné l’exemple pour qu’à notre tour nous ayons le même geste d’amour pour nos frères et sœurs. Se faire serviteur et servante du Seigneur à l’exemple de Marie. Se faire humble tout en s’ajustant à la volonté de Dieu. Accueillir le don de la charité pour mieux le redonner.

A l’approche des fêtes de Pâques, que la lumière du Christ ouvre nos chemins de vie pour être à l’écoute du monde, de nos familles et de tous ceux qui sont fragiles.

Josiane Avril

Méditation du Jeudi Saint