Une nouvelle rentrée pour le KT !

En cette début d’année scolaire, la course a commencé : inscription au solfège, inscription au tennis et aux activités. Dans cela, n’oublions pas les activités qui nourrissent la foi et la vie spirituelle ! Avec la rentrée, c’est aussi la rentrée du KT !

Pour lire C@P 94

Témoignages

Toute l’année, nombreux sont celles et ceux qui donnent de leur temps pour transmettre et partager leur foi. Ils sont catéchistes mais pas que… ils sont parents, étudiants, en recherche d’emploi. Ils nous livrent quelques témoignages.

Tous au Caté

Tous au Caté !

C’est avec beaucoup de joie et d’enthousiasme qu’un samedi matin sur deux, je rejoins l’équipe des catéchiste de la paroisse Notre Dame du Sacré Coeur de Coeuilly dans l’annonce de la bonne nouvelle du Christ à quelques 82 enfants du primaire.

L’excitation est à son comble, quel bonheur de se retrouver en dehors de l’école, en paroisse, dans un lieu qui est plus ou moins familier pour les enfants, certains complètement novices, d’autres plus engagés comme servants d’autel par exemple, ils sont là pour faire un bout de chemin tous ensemble, une communauté heureuse et vivante qui s’anime au presbytère.

Les propositions de vivre joyeusement et simplement sa foi ensemble ne manquent pas !

Caté vacances : vivre une journée de vacances encadrée et animée par des catéchistes et des parents volontaires, avec les copains, pour jouer, prier, découvrir, partager

Messe en famille: vivre un fois par mois, une messe préparée par les enfants avec une animation liturgique adaptée incluant les lectures, les intentions de prières, les chants et la musique, parents et enfants apprécient !

Ces moments renforcent ma foi, mon amour de l’Eglise, des pauses relaxantes au puits de celui qui est mon chemin, la vérité et la vie, le Christ

Damien Bioteau
Papa de 4 enfants marchant à leur rythme sur les chemins de Dieu
Paroisse Notre Dame du Sacré Coeur
Champigny sur Marne

Un jour j'ai mis le pied dans la barque du caté !

Un jour j’ai mis le pied dans la barque du caté !

Ca a commencé par une rencontre, ça s’est poursuivi par un appel de mon curé dont la devise pourrait bien être « rien n’est impossible »… Ca fait 7 ans maintenant qu’on conduit cette mission main dans la main et c’est une belle aventure !

Ensemble nous essayons de créer les meilleurs conditions pour que les enfants qui nous sont confiés et tous les autres, rencontrent le Christ et découvrent la joie de vivre en enfant de Dieu aujourd’hui, en Eglise et dans leur quotidien.

Je crois que la foi est un trésor bien plus précieux que ce que l’on peut s’imaginer. Chaque enfant qui vient au caté reçoit une part de ce trésor. Libre à lui d’en faire ce qu’il veut : le faire grandir ou l’enterrer au fond de son jardin ! Etre catéchiste est un chemin d’humilité ; nous sommes des passeurs, la suite ne nous appartient pas.

Ma joie en tant que coordinatrice de catéchèse sur ma paroisse c’est de voir des familles se mettre en route, c’est de voir des chrétiens répondre à l’appel et devenir pour quelques années « les bons pasteurs » d’une équipe d’enfants, c’est de voir des enfants heureux et rayonnants de vie.

Oui le caté est une belle aventure à tout âge et un trésor pour la vie ! Alors si la barque du caté passe à côté de votre maison, montez à bord ! Il n’est jamais trop tard et il y a tant à découvrir encore !

Alice Bommier
Coordinatrice de la catéchèse
Villiers-sur-Marne

"Ma force et ma joie venaient de mes séances de catéchisme"

Je fais le KT depuis 2016. J’ai commencé par les ce2. Cela m’a permis de reprendre « l’histoire » à son commencement et j’ai redécouvert non seulement ma foi avec mon cœur d’enfant mais ma joie et la capacité à la transmettre, la partager enfin. J’étais au diapason des cœurs qui cheminaient avec moi chaque samedi. J’ai retrouvé le chemin de l’église (le bâtiment) et son effet , purifiant, élevant.

Je vivais une période professionnelle et familiale très éprouvante. Malgré tout, chaque lundi je me sentais pleine de courage. J’ai mis quelques mois à réaliser que ma force et ma joie venaient de mes séances de catéchisme avec ces jeunes personnes de 8 ans. Une amitié inter-générationnelle s’est installée entre nous au fur et à mesure de  nos  retrouvailles hebdomadaires.

Au fil de ces années ensemble, ils ont appris à prier ensemble et seuls, « à se relier » à Dieu, Ils ont découvert qu’ils portaient tous un prénom qui avait une histoire, celle d’un Saint ou de plusieurs Saints au parcours différent et qu’ils pouvaient les prier. L ‘exemple des saints aide à déplacer des montagnes. Je les invite à faire preuve de conviction, « à y croire » quelque soit leur projet et à s’appuyer sur la puissance de la prière.

La prière nous aide, nous accompagne d’où ma conviction que nous ne sommes jamais seuls, que nous sommes aimés inconditionnellement et ce malgré nos péchés « nos défauts ». Nous sommes constamment encouragés à progresser afin de nous élever au sens propre comme au figuré.

Pour moi, Jésus est vraiment mon frère, mon ami. Le plus important est de s’aimer du mieux que nous puissions, en s’inspirant de ce bel  Amour Divin. Voilà ma joie et mon émotion aussi d’être catéchiste, de contribuer modestement à la transmission de cette Foi qui me porte et me transporte au- delà de bien des tracas vers une espérance sereine. Je suis heureuse qu’Ilda ait fait preuve de conviction, de patience et persévérance pour m’inciter à rejoindre l’équipe de la paroisse d’Ormesson-sur-Marne.

Nathalie Pochet
Catéchiste à notre Dame de l’Assomption
Ormesson-sur-Marne

Accueilli dans la maison du Seigneur avec sa différence

En 2007, à l’église « Notre-Dame de la Plaine » à Boissy-Saint-Léger, notre grand-père a entendu lors de la messe une annonce concernant le KT spé. Il nous en a de suite parlé et c’est à ce moment que tout a commencé. Tout d’abord Emmanuel a eu des rencontres de catéchèse une fois par mois avec Pascale et Floriane, rencontres auxquelles nous participions souvent en famille. Il y avait plusieurs temps dont le chant de bienvenue, le signe de la croix gestué, souvent de la peinture et la prière. Ensuite Emmanuel a commencé à se rendre à la messe. Il criait beaucoup car c’est ainsi qu’il exprime sa joie. Donc tout le monde se retournait mais le père Thierry BUSTROS l’a très bien accueilli. Il expliquait en début de célébration la présence d’Emmanuel. C’est vrai que maman était assez gênée car même en étant cachée au dernier rang tout le monde se retournait (d’ailleurs ça n’a toujours pas changé !).

Le 12 juin 2010, après trois ans de catéchèse Emmanuel a reçu pour la première fois le Christ dans son cœur en compagnie de ses camarades de KT spé et de moi-même. Ensuite les années ont passé avec toujours une rencontre par mois. Christian, le mari de Pascale a rejoint l’équipe. Emmanuel continuait à aller à la messe tous les samedis soirs.

En 2014, nous avons perdu notre grand-père. Emmanuel est allé aux obsèques. Il s’est recueilli sur la tombe à sa façon. C’est comme si il parlait à son grand père. Depuis à chaque fois qu’il y va c’est comme cela.

Puis, les années ont passé et en 2017 à notre plus grand étonnement lui a été proposé le sacrement de la Confirmation. On ne s’attendait pas à ce qu’Emmanuel puisse recevoir ce sacrement. Il a donc préparé cela dès janvier 2018 avec une sacrée équipe. Malgré le fait qu’il ne sache pas écrire, il n’a pas été dispensé de faire une belle lettre à notre cher évêque à l’aide de pictogrammes et de dessins ! Et son handicap ne fait pas de lui un saint donc il est aussi allé se confesser ! C’est ainsi que le 27 mai 2018, il a reçu sa Confirmation. C’était la célébration la plus émouvante. Tout d’abord pour la première fois Emmanuel était au premier rang de la cathédrale, juste à côté de moi. Au moment de dire «Me Voici», Emmanuel s’est levé et a crié. Tout le monde l’a applaudi. Et pour la chrismation l’évêque s’est déplacé jusqu’à Emmanuel et il lui a même glissé quelques autres mots. Ce fut vraiment très touchant.

Depuis cela Emmanuel est en MAS. Malheureusement il ne peut se rendre à la messe chaque dimanche. Mais les weekends où il est à la maison on essaie de l’emmener. On voit son progrès: il sait répondre«Amen» quand il faut. Bon on va passe mentir il est toujours un peu en décalage par rapport aux autres mais c’est pas grave non ?! De plus Emmanuel est un sacré chanteur ! Quand on voit d’où il vient on ne peut pas s’imaginer tout cela et on est très fière de lui. Une chose est sûre, avec le handicap il est important de savoir oublier le regard des autres : c’est ce qui a permis à Emmanuel d’en arriver ici. Aujourd’hui, Maman fait partie de l’équipe d’animation pour la préparation à la confirmation et on espère que d’autres familles pourront vivre ce beau parcours.

                                                                                                   Anaïs, sa soeur

"Bien sûr c'est parce que je crois en Dieu"

Depuis plusieurs années j’accompagne des enfants qui sont inscrits au catéchisme  et qui demandent le baptême.

Ils ont en général une dizaine d’année, des fois ils sont un peu plus âges .Nous commençons toujours par un tour de table pour connaître les raisons de leur demande de baptême.

La première étape c’est en effet l’accueil de la demande.

Les réponses sont variées, certains timides ne savent trop quoi dire, mais certaines réponses resteront indélébilement gravées dans mon cœur….

« Pourquoi cette question, bien sûr c’est parce que je crois en Dieu »

Un autre m’avait donné le jour et l’ heure très précise du moment où il s’était dit qu’il demanderait à être baptisé, à mon étonnement il m’avait raconté qu’un dimanche il était avec sa grand-mère qui regardait la messe à la télévision et pour lui alors âgé de 6 ans c’était devenu une évidence.

Toutes les réponses m’ont toujours fait avancer dans ma propre Foi.

A la deuxième étape, quand on demande aux enfants ce qu’ils ont découvert de Jésus, alors que souvent les réponses  sont son Amour ses miracles, un jeune garçon vivant dans un quartier un peu difficile, m’avait répondu : « Jésus, lui il n’a jamais succombé à la tentation du diable, moi je ne sais pas si j’y arriverai…. »

C’est une grande chance pour nous tous de voir ces enfants qui viennent à nos rencontres en plus de celles du catéchisme pour se préparer à ce sacrement qui va les conduire vers une vie nouvelle avec le Christ.

Hélène

Le caté me permet d’enrichir mes connaissances personnelles, il m’a permis cette année de redécouvrir les psaumes…les échanges avec les enfants sont très enrichissants.

Laurence

c’est une grande joie de voir un enfant hésiter à rencontrer un prêtre lors d’un temps de pardon mais ressortir apaisé, avec un grand sourire car il a pu confier ce qui lui pesait.

Anne

les enfants m’éclairent les idées sur plein de choses, me poussent à aller plus loin

Raymond

C’est toujours une joie de rencontrer les enfants et les jeunes que ce soit en préparation de première communion ou avec les servants d’autel.
Nous sommes censés être là pour leur apporter, les ouvrir à la foi… mais c’est souvent à double sens. Ils nous apportent beaucoup eux aussi avec leurs attitudes, leurs questionnement etc..
Je ne communie plus de la même façon depuis que je prépare les jeunes à la première communion. Les préparer en suivant les différents temps de la messe m’a appris à être plus attentive à la messe et à la suivre en y étant plus impliquée.

Anne

Parfois, j’arrive découragée à la rencontre et un enfant dit une parole qui éclaire votre journée !

Marie

les réactions des enfants nous bousculent dans nos certitudes, nous forcent à sortir de nous- même. Ca fait du bien !

Christian

les enfants se livrent facilement aux prêtres : ils nous montrent le chemin !

Marie-Edwige

quelle joie de voir des enfants motivées, joyeuses, participantes.

Blandine

quelle joie de voir des enfants se révéler au cours d’une retraite !

Odile

Pour aller plus loin en tant que catéchiste, retrouvez ici l’espace qui vous est dédié sur le site

Vous vous posez des questions sur le catéchisme et souhaitez inscrire votre enfant, retrouvez ici un début de réponse et n’hésitez pas à contacter le service de la catéchèse.