LA TRANSFIGURATION DE JÉSUS (Mt 17,1-9) – 2ème Dimanche de Carême

« Relevez-vous et soyez sans crainte ! »

Matthieu 17, 1-9

Dieu n’a pas l’habitude de parler pour ne rien dire !
Comme la pluie venue du ciel féconde la terre,
sa parole pour nous est vitale.
Alors, quand quelques mots – si rares – traversent
soudain la nuée, nous ne pouvons que les prendre très
au sérieux : ils nous sont infiniment précieux.
   « Écoutez-le !»
Oui bien-sûr, c’est précisément ce que nous essayons
de faire en méditant cet Évangile de Matthieu.
Mais pourquoi ne pas commencer déjà par écouter,
vraiment, ces tout premiers mots prononcés par Jésus,
juste après :
   « Relevez-vous et soyez sans crainte ! »
Et si c’était ces quelques mots qu’il nous fallait
d’abord écouter ? Seulement ces quelques mots ?
Surtout ces mots-là ? Comme les mots entendus dans
un nouveau buisson ardent où Dieu se révèle à nous
tel qu’il est.
« Oui, je suis Dieu, le Père Tout-Puissant,
mais relevez-vous car je suis le Dieu des pauvres,
celui qui élève les humbles et rabaisse les puissants. »
« Oui, je suis “Maître” et “Seigneur”,
car vraiment je le suis,
mais relevez-vous car il me faut me mettre à genoux
pour vous laver les pieds.
Moi-même bientôt je me relèverai. »
Au sommet de la montagne, la Transfiguration de
Jésus nous invite à contempler en lui toute la gloire de
Dieu, qui dans l’ordinaire de la vie échappe au regard.
Mais surtout peut-être, elle est révélation de cette
humilité incompréhensible de Dieu qui s’est fait
homme, c’est-à-dire pauvre, dépendant, humble,
sensible et vulnérable.
Révélation qu’il est le serviteur, de toute éternité.
Comme Pierre, Jacques et Jean, en levant les yeux, nous
ne verrons plus que Jésus, plus que lui, seul.
   « Écoutez-le !»

Jacques Béchet

Ipoustéguy - L'illustre Passion