Retour sur ASA 2021

Depuis 2013, ASA 94 est une opération du Conseil de la solidarité du Diocèse de Créteil. Elle accueille et nourrit les personnes très démunies pendant le mois dʼaoût. Elle relaie ainsi 3 fois par semaine, les associations dʼaide alimentaire fermées lʼété.

 

Témoignage de Marie-Thérèse Groyer Picard : 

ASA, « n’aimons pas en paroles mais en actes » Pape François. ASA 2021 a débuté à St Pierre du Lac de Créteil et à Ste Colombe à Villejuif le 2/8 et a fermé ses portes le 30/8.

Dans un contexte sanitaire et social  tendu par la crise du Covid 19, cette opération se révèle on ne plus nécessaire.

Les bénévoles ont été présents ( merci à tous) conscients de leur utilité, de trouver un sens à leur vie dans cet engagement social mais surtout de « baptisés  » et pour d’autres de fraternité .
Les bénéficiaires ont afflué. Dans le contexte sanitaire tout le monde devait porter le masque et les distributions se sont faites à l’extérieur. Nombreux sont ceux que nous retrouvons chaque année mais depuis 2020 de nouveaux bénéficiaires arrivent, des jeunes ( étudiants), des femmes seules avec enfants, des gens en instance de régularisation, des réfugiés…. D’ou l’augmentation importante dans nos deux centres: 37,9% à Villejuif et 24,3% à Créteil soient 135 534 équivalents-repas distribués.

Mais ASA ce n’est pas que donner de la nourriture dans un sac rose, bleu ou blanc.
C’est la rencontre de l’autre, c’est écouter les confidences sur leur vie, c’est trouver des solutions à leur désarroi.
ASA s’inscrit dans le projet du « prendre soin »(synode diocésain)et répond au pape François « n’aimons pas en paroles mais en actes ».

Le 30/8 nous avons fermé nos centres, fatigués mais heureux d’avoir pu encore apporter ce que nous pouvions aux démunis.Nous avons rempli des sacs mais nous avons pu apporter un peu de bonheur, faire oublier pendant ce mois la crainte de présenter des assiettes vides à leurs enfants.
Les jeunes bénévoles ont découvert qu’être pauvre n’était pas réservé aux SDF mais à toute personne côtoyée chaque jour mais ne le montrant pas. Ils ont pu aussi partager avec des jeunes d’autres religions pour qui servir le pauvre fait partie de leur convictions religieuses.

Cette pauvreté ne s’arrête pas le 30/8…Le peu de denrées restant a été donné au secours Catholique,St Vincent de Paul, pour la Top, et pour un envoi à Haïti.
ASA ainsi continue d’exister en dehors du mois d’août….

Merci à vous tous qui avez fait de ce mois, un mois de partage et de fraternité.

Témoignage de Jacques et Françoise Béchet, responsables du centre ASA de Villejuif

Le mois d’aout vient de se terminer et avec lui l’aventure ASA 2021 à Villejuif.

Cette année encore ils ont été nombreux ceux qui sont venus chercher de la nourriture mais aussi des échanges, un peu de chaleur humaine, un sourire, une écoute bienveillante. Cela fait huit ans qu’ASA a démarré à Sainte Colombe à Villejuif, proposé par le Conseil Diocésain de la Solidarité. Et cette année le nombre des bénéficiaires a augmenté de près de 38% sur le centre ASA de Villejuif, peut-être pour nous montrer que cette opération est importante et que les personnes qui viennent ont vraiment besoin d’être soutenues. Près de 70 000 équivalents repas distribués…

Venir de loin, tous les deux jours, pour recevoir un colis et des produits frais c’est exigeant pour chacun mais souvent indispensable. Parfois l’attente pouvait sembler longue et fastidieuse, source d’un peu de tensions mais aussi de temps de retrouvailles pour ces familles qui ne partent pas en vacances et pour les enfants qui ont pu à Villejuif entourer sœur Dominique et ses trouvailles pour occuper les plus jeunes. Les contraintes dues à la Covid et le respect des consignes sanitaires n’ont pas empêché que tout se déroule au mieux.

Mais cette aventure n’est possible que parce que des bénévoles nombreux se retrouvent pour préparer, décharger et distribuer. Côté logistique tout doit fonctionner avec souplesse. C’est vraiment une belle expérience communautaire vécue ensemble, personnes d’horizons très divers et de croyances plurielles. Les partages n’en sont que plus enrichissants, partages de repas et de temps spirituels. Partages de temps de rire, de blagues mais aussi  de professionnalisme pour que tout le monde ait quelque chose jusqu’à la fin des distributions. 

Le Seigneur nous accompagne dans cette aventure, sans Lui rien n’est possible. Les messes d’envoi au début et d’action de grâce à la fin portant bien l’orientation de l’engagement de chacun dans ce temps fort soutenu par le diocèse de Créteil. Et en fin de mois nous avons pu donner ce qui restait à une association qui soutient les populations d’Haïti. Le partage a continué au-delà des frontières. .. 

Françoise et Jacques Béchet