Journée mondiale des pauvres le 17 novembre

Au terme du Jubilé de la Miséricorde, j’ai voulu offrir à l’Église la Journée Mondiale des Pauvres, afin que dans le monde entier les communautés chrétiennes deviennent toujours davantage et mieux signe concret de la charité du Christ pour les derniers et pour ceux qui sont le plus dans le besoin. Aux autres Journées mondiales instituées par mes Prédécesseurs, qui sont désormais une tradition dans la vie de nos communautés, je voudrais que s’ajoute celle-ci, qui apporte à leur ensemble un complément typiquement évangélique, c’est-à-dire la prédilection de Jésus pour les pauvres.

Pape François

Cette année, pour la troisième année consécutive, le Pape François nous exhorte à prendre le temps pour les personnes fragiles et faibles. Le thème de cette édition sera « L’espérance des pauvres ne sera jamais déçue ».

Dans la video qui suit, le Pape lance une invitation à participer au rassemblement organisé à Lourdes du 14 au 17 novembre par Fratello.

Tables Ouvertes Paroissiales : des initiatives diocésaines pour vivre la fraternité 

Pourquoi des  Tables ouvertes paroissiales?

 

Les Tables Ouvertes Paroissiales (TOP) ont été instaurées sur le diocèse en 2014, dans l’élan porté par Diaconia 2013. Cette année, la journée des TOP est proposée par notre évêque le dimanche 17 novembre 2019.

En effet, il a été souhaité depuis deux ans que cette action tournée vers le frère soit le même jour que la journée mondiale des pauvres instaurée par le pape. Cela fait sens !

Dans son message annonçant la troisième journée mondiale des pauvres, le pape François s’adresse aux bénévoles, « auxquels il revient souvent le mérite d’avoir senti en premier l’importance de cette attention aux pauvres ». Il poursuit en invitant « à fixer le regard sur l’essentiel qui n’a pas besoin de beaucoup de mots, mais d’un regard d’amour et d’une main tendue. »

C’est à chacun de nous personnellement qu’il s’adresse, nous incitant à toujours plus d’attention envers les personnes en précarité.

La paroisse est le lieu de la TOP où la fraternité pourra se vivre.Concrètement chaque paroissien propose à une personne isolée, en difficulté, un voisin, une personne que l’on oublie parfois dans la paroisse ou en dehors … de venir partager un repas préparé par une équipe paroissiale, et vivre un réel moment de rencontre, de partage et d’amitié. Ce repas partagé sera un premier pas vers un peu plus de fraternité… De nombreuses TOP sont organisées dans les paroisses, avec des initiatives très diverses et riches. N’hésitez pas à nous fait remonter quelques photos que vous prendrez lors de cette sixième édition.

Bonne TOP !

L’équipe pilote de la TOP, à votre service :

Bernard BAUDRY, Jean-Luc GUENARD, Olivier PAULOT, Jean Claude ROBERT, Daniel ROBLOT, Michèle ROBLOT.

Le témoignage d’une TOP d’été

Des Tables ouvertes paroissiales en été,

une proposition pour les personnes qui ne partent pas en vacances

« Voilà l’été, enfin l’été » chantent les Négresse Vertes sur un rythme endiablé, mais dans la chanson on peut aussi entendre « Y’ a plus d’amis les voisins sont partis » …tous les voisins ? Non, bien sûr, un bon nombre de voisins restent tout l’été, le vide n’est qu’une impression !

D’où l’idée des « TOP d’été » que vivent les paroisses Saint-Nicolas et Sainte-Marie-aux-Fleurs à Saint-Maur des Fossés, depuis maintenant trois ans : il suffit de dresser la table dans les locaux paroissiaux, chercher dans les réserves pour offrir un apéritif, le buffet du déjeuner sera garni par ce qu’apporteront les convives, et le tour est joué !

Une TOP en juillet (le 14 juillet), une TOP en août (le 15 août). Se retrouvent ceux qui sont seuls tout l’été, mais aussi ceux qui sont partis en vacances l’autre mois, et nous sommes de plus en plus nombreux à festoyer : le 15 août, nous étions 41, il a fallu rajouter des couverts ! Selon les cas, nous prévoyons une petite animation (jeux, musique) ou non, et de toutes façons l’amitié est au rendez-vous.

La torpeur de l’été fatigue, pour certains il y a un peu de dépression qui s’installe, il faut parfois aller prendre les personnes par la main, mais j’ai entendu plus d’une fois dire « j’ai hésité à venir, mais je ne regrette pas, ça redonne le moral ». Une belle récompense pour les organisateurs !