Retour sur les TOPs 2020

Cette année la crise sanitaire n’aura pas permis une organisation des TOPs comme les années précédentes, qui ont lieu le même jour que la Journée mondiale des pauvres. Alors que le thème de cette journée est « Tends ta main au pauvre » et que le confinement précarise les personnes déjà en difficulté, les équipes paroissiales ont fait preuve d’imagination pour garantir certaines activités de fraternité dans leurs paroisses.

Tour d’horizons des initiatives mises en place dans les paroisses du diocèse de Créteil.

Sainte-Agnès de Maisons-Alfort

Les TOP (tables ouvertes paroissiales) ne pouvaient se dérouler comme à l’habitude à cause de la pandémie. Il y a quelques jours, il est apparu qu’aucun repas ne pouvait s’envisager dans les paroisses. Un appel était alors lancé pour la créativité, la charité inventive. Aujourd’hui, voici ce qui s’est déroulé à la paroisse Sainte-Agnès à Maisons-Alfort.

Le samedi soir, en la chapelle Saint Gabriel, des vivres ont été collectés en vue de proposer aux familles au beau colis alimentaire. Et le dimanche, 4e édition de la Journée Mondiale des Pauvres, C’est dans la salle paroissiale de Sainte Agnès que le complément est arrivé.

Vers 11 heures, notre évêque est arrivé : une joie pour chacun de lui dire son engagement. Cette initiative se situe d’ailleurs dans la continuité de plusieurs actions de solidarité qui se vivent dans cette paroisse. Il y a une équipe active, y compris des jeunes pro.

Puis les familles sont arrivées ainsi que des personnes isolées. Dans un respect total des impératifs sanitaires, chacun reçoit un colis avec bien sûr un échange car chacune ou chacun est connu. La joie se lit sur tous les visages, celui qui donne et celui qui reçoit.

Un temps d’Adoration est proposé dans l’église juste à côté. Et je vois une bénévole dans une démarche, riche de sens, passer de ce lieu très recueilli à l’espace de préparation des colis.

Merci à tous pour cet accueil fraternel.

Bernard Baudry

Saint-Pierre de Charenton

Bousculée par les méandres de cette période si particulière, la Table Ouverte de la Paroisse n’a pu être au rendez-vous, cette année, dans sa forme habituelle de repas partagé. Mais l’obstacle a été vite contourné par l’esprit créatif des organisateurs…. Ainsi, pour répondre à l’invitation du Pape qui incitait à concrétiser cette journée de la Fraternité, une cinquantaine de paroissiens ont apporté, avec leur cœur, une parcelle de l’Eglise de Saint Pierre de Charenton à près de 80 personnes sans compter une équipe de jeunes qui a distribué des plats chauds, préparés par de nombreux paroissiens, aux personnes de la rue et du bois.
Chaque visite a été une rencontre ; une rose était offerte pour rappeler la beauté de la Création, une friandise était donnée pour offrir un petit moment de plaisir, une prière du Pape François était jointe pour inviter chacun à « forger des liens d’unité » pour la construction d’un monde meilleur à l’aide du Seigneur.
Des émotions, des larmes, des confidences, des surprises, des invitations à venir, des promesses de visites …. que de bonheur ! que de graines semées !

Notre-Dame de Vincennes

Cette année à Notre-Dame Vincennes, les paroissiens étaient invités à :

◊ apporter un repas à une personne qui vit dans la rue et le partager avec elle, en respectant les règles de distanciation
◊ Ou encore, apporter des colis, des gourmandises, des petits cadeaux entre 10h30 et 12h00 à la crypte, dimanche 15 novembre,  qui seront apportés aux personnes qui vivent dans le bois de Vincennes
◊ ou être bénévole pour aller à leur rencontre et créer un moment de fraternité avec elles. Dimanche 15 novembre départ à partir de 12h00 de la crypte.

Beaucoup de dons et de bénévoles pour les apporter aux gens du bois.
Tout le monde était enthousiaste et heureux de cette expérience très enrichissante.

Merci à tous, fraternellement.

La T.O.P est l’acronyme de la Table Ouverte Paroissiale (un programme d’action d’Eglise)
Oliver Paulot, diacre.

Collecte des denrées le matin et distribution l’après-midi au bois de Vincennes.

Sainte-Germaine de Cachan

Téléphone Ouvert Paroissial à Cachan

La TOP Table ouverte paroissiale était devenue le TOP  téléphone ouvert paroissial pendant quelques jours.
Les personnes répondant au téléphone étaient ravies en entendant ma voix quand je les appelais à l’occasion de la TOP qui ne pouvait pas avoir lieu.
Cela a été une belle occasion de se donner des nouvelles, se rappeler des bons moments passés ensemble  dans la salle paroissiale de Sainte-Germaine.
La TOP reste pour ces personnes un repas inoubliable ; les invités et les invitants sont partants pour revenir et retrouver une ambiance unique et pleine de chaleur humaine.
Des personnes sont parties avec un déménagement ; d’autres restent à Cachan : les uns continuent de  s’occuper des personnes vulnérables, les autres font tout pour bien vivre ce confinement. Chacun sa vie et son secret, je suis devenue leur confident d’un jour.
Ceux qui ont laissé des messages  vont tous bien et restent vigilants face à ce virus.
Cerise sur le gateau : un invité aura 100 ans l’an prochain et très content d’avoir répondu à  mon appel.
Il nous promet de revenir à la prochaine TOP mais ne pourra  plus chanter plus de 5 chansons par coeur car sa mémoire lui joue des tours ; ça le fait « un peu bafouiller ». Il ne répond plus souvent au téléphone mais avec moi il a parlé pendant dix minutes. Il y a 30 ans, cela lui était facile de chanter par coeur 30 chansons, mais actuellement, il passe son temps à jouer de l’harmonica et chanter ce qui reste dans sa tête .
Puissions-nous nous  retrouver  en bonne santé à la prochaine TOP !

En tout les cas, mes remerciements pour ceux qui ont participé à la Top toutes ces années depuis 2014 et ceux qui m’ont répondu à la Top autrement de cette année,
Un vrai baume au coeur.

Vero David

Saint Michel du Mont-Mesly à Créteil

En mobilisant quelques paroissiens (soit 16 personnes) de st Michel, pour des dons, achat de nourritures, visite à domicile, aide pour la cuisine et le service, nous avons pu rencontrer 35 personnes issus pour certaines,  de la TOP, ou du secours catholique, des personnes logées par le 115 ou en foyer, des personnes retraitées, SDF ou migrants.

Nous leur avons offert un panier repas constitué d’un plat chaud, de fruits, gâteaux, fromage, pain, tablette de chocolat, et bouteille d’eau.
Pour les familles des fruits et des légumes ont été ajoutés, offerts le matin même par un commerçant sur le  marché du vieux Créteil.

Certaines personnes ont été visitées sur leur lieu d’habitation, d’autres sont venues au relais st Michel, chercher leur panier repas où un café chaud et un petit gâteau les attendaient.
Afin de  respecter les consignes sanitaires nous les avons reçues assez à l’extérieur  du relais.
Après avoir servis tous ceux que nous attendions, il nous restait encore des plats à distribuer : nous avons fait un tour du côté de la cathédrale et de St Christophe où nous avons rencontré une famille (un papa avec ses deux enfants) qui venait comme nous, à la rencontre des gens de la rue, pour leur apporter une pizza et de l’eau : « leur B.A du jour ! » nous dit l’enfant ! C’est une action qu’ils font assez régulièrement semble-t-il. C’est très beau !
L’après midi nous donnons rendez vous à deux personnes qui n’avaient pas pu nous rejoindre le matin
Quelle journée ! Pleine de rencontres, de partage avec l’équipe…Mais aussi avec les bénéficiaires très heureux de notre proposition
Cela nous a donné l’envie de participer plus régulièrement à des maraudes !

Notre curé signale que certains paroissiens ont demandé une bénédiction avant la célébration de la messe célébrée sans assemblée de fidèles et diffusée en direct : que la Table ouverte paroissiale, c’est la table du frère à laquelle Jésus nous invite.

Voici quelques phrases entendues en relecture :

« J’ai parlé un bon moment avec une amie de la TOP, se souvenait de moi, a des soucis en ce moment,  j’ai promis de la rappeler et verrais alors ce que je peux faire. Un message laissé à un autre, le rappellerai, je ne laisse pas tomber. »

« Je me suis préparée à inviter à déjeuner une personne du quartier que je rencontre souvent, cette personne n’a pas voulu venir. Proposition vers une autre qui a refusé l’invitation par peur du covid. « 

« Les personnes ont été très touchées par les contacts téléphoniques : «on ne nous a pas oublié ». j’ai entendu des dizaines de merci. Le repas ne m’a pas semblé primordial pour les personnes contactées. Finalement même confiné on peut faire quelque chose. « 

« Les personnes contactées étaient  très contentes d’être appelée, on pense à elles, en revanche la remise du repas a semblé plus distante »

« Dimanche matin, préparation du repas avec des crêpes pour la famille avec enfants. En fin de matinée Nadia est venue me chercher en voiture, pour aller  porter  les repas promis aux amis de la TOP à leur domicile. Quelques mots, des nouvelles échangées très vite pendant ce moment, beaucoup de remerciements, offrande d’un pain maison encore chaud.  Une  photo avec une personne connue, mais difficile avec les autres sans préparation préalable. Une famille a proposé d’aider en cas de besoin, à réfléchir en équipe.
Beaucoup de satisfaction dans ce moment vécu dimanche dernier,  contact téléphonique, remerciements, aide des uns et des autres si nécessaire pour aller jusqu’au bout de l’action, du don. »

« Les personnes ont été très touchées par le contact téléphonique,  besoin de parler, d’écoute, de partager des souffrances. Le repas détente des autres années manque.  Prier pour les personnes souffrantes, recontacter, partager, garder du lien, un geste simple qui permet d’aller de l’avant »

St Leu St Gilles à Thiais

« Ce que vous faites au plus petit d’entre les miens c’est à moi que vous le faites » Mt 25,40

Ne pouvant partager la TOP vu les mesures sanitaires liées au confinement, ce premier dimanche de l’Avent la paroisse st Leu St Gilles de Thiais avec l’équipe de coordination de la TOP a organisé une distribution de paniers alimentaires à 10 familles thiaisiennes et à 8 personnes seules du Secours catholique de Choisy.
« Nous avons pu gâter ainsi ces personnes en grande précarité grâce aux dons de paroissiens pendant ce temps de confinement et d’anxiété vécu encore plus intensément face à la pauvreté. Chacun était heureux de donner et de recevoir !»

Pour l’équipe TOP Chantale Lagarrigue et Marie-thé