Lettre aux prêtres du diocèse de Créteil

TÉLÉCHARGER LA LETTRE DE MGR SANTIER

A la suite de propos tenus dans la Presse, Monseigneur Santier a écrit le courrier suivant adressé à tous les prêtres du presbyterium.

 

Créteil le 6 juin 2018

Aux prêtres du diocèse de Créteil

Chers frères prêtres,

Les circonstances me poussent à vous écrire au sujet d’un prêtre du diocèse de Coutances que j’ai accueilli dans le diocèse de Créteil à la demande de son évêque, Monseigneur Laurent Le Boulc’h, et qui vient de faire l’objet d’un article dans la Presse.
Mes pensées vont d’abord vers la famille concernée par cette affaire, avec laquelle je suis en contact depuis plusieurs mois. Je tiens à redire aux parents et à leurs enfants ma profonde tristesse et l’expression de ma sincère compassion.

Quels sont les faits ?
A l’issue un procès pénal dans la Manche, ce prêtre a été condamné pour attouchements sur mineurs à quatre mois de prison aménagée.
Comme cela se fait habituellement, le dossier a été présenté à Rome à la Congrégation de la doctrine de la foi qui l’a renvoyé au Diocèse de Coutances, lui donnant la responsabilité d'organiser le procès canonique.
Il a été prononcé comme sanction :
• L'impossibilité d'exercer un ministère vis-à-vis des mineurs enfants et jeunes (conformément à la décision judiciaire)
• L'impossibilité d'exercer un ministère dans le diocèse de Coutances
Vu les résultats de ce jugement et à la demande de Monseigneur Le Boulc'h, j’ai accueilli et nommé ce prêtre aumônier, à l'hôpital gériatrique de Limeil-Brévannes, ce qui respectait bien les attendus des jugements civil et canonique.
J'ai également prévenu Madame le Procureur de l'époque.

Or, il y a deux ans, à la suite d'une retraite à Lourdes, à la demande d'une retraitante, ce prêtre a pris contact avec une famille chez qui il a été invité. Les parents apprenant par la suite son passé judiciaire ont aussitôt contacté l'évêque de Coutances et moi-même.
J'ai donc immédiatement rencontré à nouveau, le Procureur de la République, qui au vu des éléments fournis a décrété qu’il n’y avait pas matière à poursuite.
De manière concomitante, nous avons pris des mesures de « recadrage » envers ce prêtre.

Mais récemment, alors qu'il célébrait la messe en remplacement du curé indisponible, sur un territoire qui ne faisait pas partie de sa mission, la famille a été choquée de le reconnaître à l’autel, alors même que l’eucharistie était célébrée en mémoire de l’un de ses défunts. Elle a aussitôt fait un signalement et alerté la Presse.

Face à de tels faits, nous laisserons opérer la justice qui a toute notre confiance, ainsi que la cellule mise en place, pour l’écoute des victimes au plan diocésain et national.

Dans la confiance, je vous invite instamment à porter dans votre prière de pasteur cette famille affectée. Nous aurons aussi à cœur de prier pour ce prêtre.

Je reste bien évidemment à la disposition d'un prêtre qui désirerait m'en parler.

Fraternellement
+ Michel Santier

TÉLÉCHARGER LA LETTRE DE MGR SANTIER