LUNDI 5 MARS 2018 : CONFÉRENCE AVEC AUDE MIRKOVIC

Les Associations Familiales Catholiques ont comme « feuille de route» la Doctrine Sociale de l’Eglise. Les évêques de France les ont mandatés pour « la promotion de la Famille, son bien-être, son développement, sa défense comme cellule de base qui donne vie à la société. En particulier auprès des acteurs de la vie politique, économique et sociale. » Il parait donc normal qu’elles s’engagent au sein des Etats Généraux de la Bioéthique.

Le Communiqué de Presse du 19 janvier de la confédération précisait « Au-delà des nombreux thèmes retenus pour les États généraux de bioéthique en 2018 (procréatique - PMA et GPA, robotique, intelligence artificielle, génétique et génomique, dons et transplantations d'organes, fin de vie...), les AFC rappelleront la dignité inconditionnelle de l'Homme, de sa conception jusqu'à sa mort naturelle. Cela implique de la défendre contre le tri, la marchandisation du corps, la mise au rebut des humains... en posant des limites à l'intervention technique sur le vivant. »

C’est pourquoi, la fédération du Val de Marne propose une première conférence d’information et de réflexion sur la « PMA sans père » afin de sensibiliser le grand public aux dangers de cet engrenage..

Au cœur des débats institués par l’ouverture des Etats Généraux de la Bioéthique, cette conférence est l’occasion de réfléchir sur les questions sociétales qui font l’actualité : PMA, GPA, filiation, intérêts supérieurs de l’enfant, etc...

Aude Mirkovik, Maître de conférences en droit privé et porte-parole de l’association « Juristes pour l’enfance » est l’invitée.

Rendez-vous : Saint Charles de Joinville, 5 rue de Paris, lundi 5 mars 2018 à 20h45, #PMAsansPère, et l’enfant dans tout ça ?

02LIVRAISON affiche A5 BDEF AFC PMA 800