Mardi 2 octobre 2018 : Retour sur les temps forts

Célébration autour de la chaire de St Pierre à 8h du matin

« Demeurez dans la bienveillance et la bonté envers ceux qui vous sont confiés, en bons pasteurs ». Homélie du père Santier.

Congrégation du Clergé : rencontre avec Mgr Joël Mercier, secrétaire. Il a insisté sur :

« Il est nécessaire de trouver des moyens pour la vie fraternelle des prêtres (partage de la Parole, de la prière, des repas et surtout de nos vies !), prendre soin des jeunes prêtres, développer la formation permanente des prêtres, notamment avec des laïcs. En ce qui concerne les diacres, il ne s'agit pas d'en faire des sous-prêtres ou des super laïcs mais de veiller à leur formation afin qu'ils exercent leur ministère propre dans le monde ».

 

Dicastères de la nouvelle évangélisation : rencontre avec Mgr Tebartz-Van Elst, délégué pour la catéchèse

« Il est important de bien affermir un témoignage de foi clair : la foi ne s'impose pas mais se propose, par attraction...
Restons ouverts et témoignons...

Avec la nouvelle évangélisation, il s'agit de réveiller notre joie d'accueillir l'Évangile dans des vieux pays européens traditionnellement chrétiens, avec une nouvelle approche... La sécurisation en Europe, les conditions économiques et sociales, la réalisation personnelle dans une certaine sphère privée sont des freins aux témoignages de vie chrétienne... Les jeunes ont besoin de la foi car ils se posent beaucoup de questions. Quand nous rencontrons les diocèses comme le vôtre, nous découvrons beaucoup de nouvelles initiatives...

En conclusion de cet échange fructueux, le père Gilles nous guide avec les paroles de Madeleine Delbrêl :

  • Nous pouvons proposer la foi : la foi, c'est Dieu qui l'a donne.
  • En milieu athée, il faut évangéliser : soit la foi grandit, soit elle périt.
  • C'est avec deux pieds qu'on avance : évangéliser et être évangéliser.
  • C'est une conversion permanente du cœur.

 

Et cette seconde journée très riche s'est terminée à la pizzéria !