Dimanche 22 novembre 2020

Dimanche 22 novembre 2020

Fête du Christ Roi

Nous arrivons cette semaine au terme de notre année liturgique. La semaine prochaine nous entrerons dans l’Avent et la nouvelle année liturgique.

Aujourd’hui, nous fêtons le Christ roi de l’univers. C’est comme le couronnement de toute cette année, l’occasion de nous demander comment Jésus règne dans nos vies.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt25, 31-46)

Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !” Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?”

  Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.” Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : “Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.” Alors ils répondront, eux aussi : “Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?” Il leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.” Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »

Téléchargez ici le déroulé dans son intégralité et l’éclairage pour comprendre l’Evangile.

Proposition de l’Ecole de Prière

Bonjour à toi, à tes frères, sœurs et à tes parents, 

J’espère que ce message te trouvera en santé, ainsi que tes proches. Ce dimanche est le dernier de l’année liturgique « A », car à partir de dimanche prochain nous entrerons dans une nouvelle année « B » avec l’Evangile de Saint Marc, et le temps de l’Avent, temps de veille qui nous prépare à la naissance de Jésus, Noël. Ainsi nous constatons qu’il existe du nouveau en toute fin. Malgré les difficultés actuelles nous pouvons nous émerveiller du don de la patience, de l’espérance et de vivre confiant en Dieu toujours présent.

Les trois jours passés ensemble à « Aventure et prière », ont été « un moment fort pour chaque jeune et adulte, vécu à partir de la Parole de Dieu » qui nous transforme de l’intérieur, dans l’audacieux silence de la prière. Quand nous prions la belle prière du « Notre Père », nous lui demandons : « Que ton règne vienne ». Dans cet évangile de Saint Matthieu 25, 31-46, le Seigneur nous dit que son Fils, Verbe de Dieu, est aussi Christ-Roi de l’univers, car c’est toute la création qu’Il est venu sauver. Le principal rôle d’un roi, est de veiller sur chacun de ses sujets, d’être présent à leur côté. Tel un Bon Berger, Jésus est venu en roi au milieu de nous, pour faire de nous des frères. 

Dans l’Evangile de ce dimanche, Jésus nous parle au cœur :  » Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait ». 

Cette parole peut nous choquer en bien et changer notre regard, notre vie. Voilà la clé des béatitudes, qui ouvre notre cœur pour donner un simple « bonjour », un petit mot donnant beaucoup de joie, tel un « pardon » ou de consoler quelqu’un sur notre chemin. Un jour, une personne malade sans domicile fixe, m’a souri gratuitement, et m’a donné beaucoup de joie. Tous nous avons rencontré une personne inconnue qui nous a souri ou rendu un petit service (en nous ouvrant la porte, en nous rendant un objet que nous avions perdu, ou en nous soignant ou en nous aidant lorsque nous étions en difficulté). Dans ce visage inconnu, c’est Jésus en personne qui se révèle, qui nous donne des ailes pour répondre à son appel à le servir si nous le décidons, à nous épanouir dans notre mission de vie. 

Dieu caché dans le petit est un sacré rendez-vous qu’Il nous donne ! 

Remercions le Seigneur pour l’Aventure de la Prière, pour le témoignage de nos parents, de nos catéchistes, de nos professeurs.

A nous de faire fructifier nos talents, en sortant de nos peurs, à la rencontre de Jésus pour aimer comme Lui.

Que le Seigneur vous bénisse en famille, et nous ouvre à accueillir son Règne.

L’équipe « Aventure & Prière ».

Téléchargez ici la proposition de l’Ecole de Prière