Organiser des obsèques

OBSEQUES

Lorsque la mort vous touche de près...que faire lors du décès d'un proche ?

Un médecin doit constater le décès. Vous pouvez ensuite contacter les pompes funèbres de votre choix. L’entreprise de pompes funèbres que vous aurez choisie vous aidera à prendre contact avec la paroisse, où l’équipe diocésaine des crématoriums. Ces équipes composées par des personnes bénévoles, formées et disponibles, pour l’accompagnement des familles en deuil, vous accueilleront, vous écouteront et vous guideront dans la préparation de la célébration.

En quoi consiste une célébration à l'église ?

La célébration est un temps de prière pour le défunt que l’on confie à Dieu, mais aussi pour ses proches. Elle met en œuvre les signes du baptême : la lumière du Cierge Pascal, lumière du Christ ressuscité, l’eau baptismale pour bénir le corps du défunt et le recommander à la miséricorde de Dieu. Elle permet d’accueillir les textes bibliques qui, reçus dans la foi, sont Parole de Dieu. Selon les circonstances, une Eucharistie peut être célébrée et l’assemblée pourra communier.

Pourquoi l'église demande-t-elle une offrande à l'occasion des funérailles ?

L’Eglise ne fait pas payer les célébrations religieuses, mais il est habituel de faire une offrande. Cette offrande vous permet de participer à la vie de l’Eglise, pour un soutien matériel dans son action auprès de ceux qui font appel à elle. Un montant indicatif vous sera communiqué lors de la préparation de la célébration.

Quels services catholiques sont proposés au funérarium ?

Des personnes formées et envoyées par l’évêque sont présentes dans les funérariums pour accueillir et répondre aux demandes des familles qui ne souhaitent pas de célébration à l’église. Elles pourront, aussi, vous entourer et prier avec vous au moment de la fermeture du cercueil (Adieu au visage).

L'Eglise condamne-t-elle la crémation ?

 « Là où des raisons de type hygiénique, économique ou social poussent à choisir l’incinération- choix qui ne doit pas être contraire à la volonté expresse ou raisonnablement présumée du fidèle défunt-, l’Eglise ne voit pas de raisons doctrinales pour prohiber cette pratique. En effet, l’incinération (…) ne touche pas l’âme et n’empêche pas la toute-puissance divine de ressusciter le corps ; elle ne contient donc pas, en soi, la négation objective de la doctrine chrétienne sur l’immortalité de l’âme et de la résurrection des corps. »  ( Ad resurgendum cum Christo, n° 418 Instruction de la Congrégation pour la doctrine de la foi sur la sépulture des défunts et la conservation des cendres en cas de crémation, 15 août 2016)

Je souhaite un temps de prière au crématorium ? Qui dois-je contacter ?

  • Tout d’abord l’entreprise de pompes funèbres de votre choix. Elle vous aidera et à organiser les funérailles.
  • Ce sont les pompes funèbres qui, par la suite, contacteront l’accueil de l’évêché de Créteil.
  • Une personne de l’équipe d’accompagnement des familles en deuil* prendra rendez-vous avec vous pour vous écouter et aider dans la préparation de ce temps de prière.

*Pour traverser ces moments difficiles, l’équipe de l’évêché vous accueille. N’hésitez pas à confier votre peine, vous doutes et vos questions au prêtre, au diacre ou à la personne bénévole. Cette personne a été désignée par l’évêque, Mgr Santier, pour vous aider à préparer et à vivre ce temps de prière.