Sacrements et liturgie

La liturgie c’est l’action du peuple de Dieu qui célèbre. Elle concerne donc tous les baptisés afin qu’ils célèbrent avec justesse car  « on croit comme  on prie ».

Le département diocésain de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle est concerné par tout ce qui touche à la compréhension, la préparation et la célébration de la liturgie et des sacrements.

Il soutient la préparation des grandes liturgies diocésaines et veille à la formation des équipes locales engagées dans la préparation et l’animation de la liturgie : équipes liturgiques, animateurs de chants, équipes baptême, équipes funérailles, équipes d’accompagnement des servants d’autel, catéchistes.

Pour ce faire le service est constitué de diverses commissions : musique liturgique, art sacré, baptême petits enfants, servants d’autel, art floral. Il comporte également un secrétariat.

Contact:

Hélène CAPUL, déléguée diocésaine : pls@eveche-creteil.cef.fr  / 01 45 17 22 73

Christian Le DÛ : secrétaire:  secretariat.pls@eveche-creteil.cef.fr / 01 45 17 24 30

Sacrements

Les sacrements sont des signes visibles du don gratuit de Dieu (la grâce), qui permettent aux hommes de prendre conscience de la présence de Dieu au milieu d´eux. Ce sont des actes d’alliance qui unissent au Christ par l’action de l’Esprit-Saint, relient les hommes à Dieu et à leurs frères par le plus intime d’eux-mêmes et incorporent dans l’Eglise.

Les sacrements de l’initiation

Processus par lequel une personne devient chrétienne et membre de l’Eglise par la réception des trois sacrements dits sacrements d’initiation : le baptême, la confirmation et l’eucharistie. Cette initiation suppose différents seuils de préparation, de formation et de célébrations liturgiques et d’accompagnement. Les adultes qui se préparent aux sacrements de l’initiation s’appellent catéchumènes. La personne qui reçoit ces sacrements est introduite dans la vie de Dieu : Père, Fils et Saint-Esprit.

Plus d’informations ici

Les sacrements de guérison

Comme la santé corporelle, la santé spirituelle demande du soin, car des incidents peuvent l’affecter au point parfois de la mettre en péril.  Les théologiens du Moyen Âge ont vu dans le sacrement de la réconciliation (appelé alors sacrement de la pénitence) et dans l’onction des malades (appelée « extrême-onction ») deux sacrements venant porter remède aux accrocs de santé. Selon la théorie de saint Thomas, le second vient achever le premier. Là en effet où celui-ci apporte la guérison de la « maladie » du péché, l’onction vient remédier à l’« asthénie » spirituelle qui lui est consécutive. À la pénitence, la guérison ; à l’onction, la convalescence… Les deux sacrements n’ont donc pas la même importance.

Plus d’informations ici

Les sacrements de l’engagement

Liturgie

La liturgie vient de deux mots grecs. Le premier signifie peuple et le second action. La liturgie est une action du peuple. Il s’agit aussi de l’action de Dieu « pour » le Peuple. Et enfin une action de Dieu et du Peuple réunis au service du Salut du monde. La liturgie existe pour la gloire de Dieu et le Salut du monde.