Vœux de Mgr SANTIER pour l'année 2017

Quelle année nous venons de vivre !

Au cœur des événements tragiques, des liens fraternels se sont resserrés entre tous les habitants, entre croyants des différentes religions. Ce qui est source d’espérance pour l’avenir.

L’Eglise en Val-de-Marne, veut construire des ponts, tendre des mains. C’est pourquoi nous n’hésitons pas à coopérer avec les élus, les acteurs de la société civile, mais également à tisser des liens de fraternité avec les membres des autres confessions chrétiennes et des autres religions.

C’est ce que nous avons solennellement proclamé, le 16 octobre lors de la célébration belle et joyeuse des 50 ans de notre diocèse, et l’envoi de notre Synode.

Notre Église en Val-de-Marne, veut « oser la rencontre et servir la fraternité ! » Mais pour les chrétiens que nous sommes, où ce vœux trouve-t-il sa source, sinon dans le message de Noël ? Dans ce petit enfant, vrai Dieu, vrai homme.

Pour poursuivre l’élan du Synode, afin qu’il porte son fruit, nous ne sommes pas seuls, car c’est bien « Avec LUI » que nous pourrons, que nous voulons « prendre soin les uns des autres et partager à tous la joie de l’Evangile ».

Fondamentalement, nous devons - si nous voulons que les fruits soient visibles - nous enraciner dans la Parole de Dieu.
Dans les équipes synodales, beaucoup ont fait l’expérience que la Bible n’est pas seulement un texte du passé mais une Parole vivante qui éclaire leur vie et leur permet de la relire afin d’orienter leurs choix.

Elle n’est pas seulement un message, mais aussi la rencontre du visage de Jésus-Christ qui nous montre le visage même de Dieu.

C’est pourquoi je suis si déterminé à demander aux EAP de promouvoir et d’aider à la mise en place des Maisons d’Evangile. Il ne s’agit pas d’y « étudier la Bible », mais bien de permettre le partage et l’intériorisation de la Parole de Dieu.

Le déroulement sera facilité par un livret préparé par le Service diocésain des nouvelles initiatives d’évangélisation, avec le soutien des Services de formation et d’animation spirituelle.

Nous ne pourrons donner des mains à l’Evangile, sans ce cœur à cœur avec la Parole de Dieu qui viendra nourrir notre foi, ouvrir notre cœur et nos mains au service de l’humain. C’est ce cela que le monde renconnaitra que nous sommes des frères.

Que cet esprit de fraternité s’exprime encore plus largement en ce temps de Noël ! Temps de joie et de retrouvailles familiales, pour les uns, il peut aussi être un temps douloureux pour tous ceux qui sont seuls, qui traversent l’épreuve de la maladie, du deuil ou du chômage.
A tous, je veux pouvoir souhaiter, un joyeux Noël et une belle année

+ Michel Santier
évêque de Créteil